Zvarri ! Amateur de snackoos ou de café, défenseur des justes, vile crapule ou simple voyageur, bienvenue dans l'espace de discussion francophone N°1 pour parler d'Ace Attorney ... Et de beaucoup d'autres choses aussi !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Discussion / Test jeux video

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Xin Eohp
Rédacteur divin
avatar

Nombre de messages : 6567
Age : 20
Localisation : Dans son immense château au fin fond du forum.
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Discussion / Test jeux video   Mar 6 Aoû 2013 - 0:23

Comme j'ai fini hier soir Hotel Dusk : Room 215 pour la première fois, je vais en donner mes impressions.
Je vais d'abord expliquer un peu en quoi consiste le jeu (même si je me doute qu'ici, plusieurs personnes ont déjà jouées au jeu mais bon, on demande les impressions des gens sur des jeux, je le fait aussi).

Hotel Dusk : Room 215 est un jeu d'aventure sorti sur DS où l'on incarne Kyle Hyde, un ancien flic de Manhattan et travaillant maintenant pour la compagnie Red Crown. Fin décembre 1979, il séjourne pour la nuit à l'Hotel Dusk, pour son boulot mais aussi pour une autre raison : chercher des indices sur ancien collègue et ami : Bradley.
Dans ce polar à huis-clos, il aura cette nuit-là pour chercher son vieil ami mais aussi rencontrer les autres clients et résoudre certains mystères planants sur l’hôtel.

Mes impressions :
-Comme c'est un jeu d'aventure textuel, le scénario est évidemment mis en avant. Et franchement, il est très bon. Tu commences certes assez difficilement mais après tu te prends au jeu et tu ne lâches pas facilement ta DS. J'ai vraiment trouvé la fin sympathique.
-Les graphismes. Le chara-design en 2D style crayonné est franchement beau, rien à dire. Pour la 3D, c'est plus mitigé, on a déjà vu mieux mais c'est pas dégueulasse.
-La musique. Elle est assez discrète et ne marque pas le joueur. Un peu répétitive par moment.
-La durée de vie. J'ai vu qu'elle variait selon comment joue les joueurs, moi je l'ai finis en 17h ce qui est une bonne durée de vie pour le genre. On se mange quand même plusieurs game over car la moindre petite erreur la discussion casse tout et le personnage ne voudra plus continuer la discussion. De plus il faut aimer le blabla (ce qui est logique on peut le caser comme un roman interactif).
-La maniabilité/jouabilité est impec (sauf peut-être 2/3 énigmes qui ne sont pas très pratiques à réaliser sur la console comme le bowling mais ce n'est qu'un détail).

Comme conclusion, je dirai que c'est un très bon jeu pour le genre, aucun regret de l'avoir fait, je me suis bien amusé et j'ai adoré l'intrigue. Bref un très bon jeu DS, l'un des meilleurs jeu d'aventure de la console sans conteste. Je lui mettrai un bon 16/20.

Voili voilou pour mon pavé, je pense que les joueurs l'ayant essayé devraient être globalement d'accord avec moi. :okay:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lonel
Cycling anyone
avatar

Nombre de messages : 848
Age : 19
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 26/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
20/31  (20/31)
Énergie Astrale:
2/1  (2/1)
Argent: 1120 picarats

MessageSujet: Re: Discussion / Test jeux video   Sam 5 Juil 2014 - 16:55

Tien, je relance le topic
Alors voilà, j'ai commencé ET terminé, avant-hier (je crois? ou la veille, peut-être), Another Code sur DS.Bon, alors en fait, je ne sais pas trop quoi en penser concrètement. Je veux dire, le scénario n'est pas inintéressant, mais l'ambiance est nulle. Déjà, juste au niveau de la musique, c'est pas folichon. Les décors sont souvent un peu vides, simplistes, et au final, c'est un peu soporifique. Bon, la difficulté, j'en passe, c'est la même boîte que Dusk Hotel et Last Window, alors bon, 'faut pas trop en demander. Les perso sont également peu développés, je trouve comparé à, justement, les deux derniers jeux réalisés par la compagnie. Disons que la principale "difficulté" et d'essayer de comprendre la foutu manipulation "cheloue" (je ne sais pas si c'est le mot approprié), souvent plus emmerdante qu'autre chose, parce qu'au final, on passe plus de temps à réaliser une action toute simple qu’autre chose. J'ai d'ailleurs, encore une fois dans Hotel Dusk et compagnie, rencontré le même problème en trois fois pire, où même ouvrir une porte prenait du temps. Fort heureusement, ce n'était "pas encore" le cas dans another code, mais quand même, on a franchement l'impression que c'est pour nous donner l'illusion de faire quelque chose. L'histoire est intéressante, mais trop prévisible, pour être franc.
La durée de vie, maintenant. Comme qui dirait, elle est crissement courte. Quelques heures, sans plus, entre 3 et 5, et encore... La fin arrive beaucoup trop vite, sans compter le nombre très limité de chapitres. Honnêtement, je penses que c'est ce qui fait le plus défaut à ce jeu: il est trop court. Le scénario nous précipite vers la fin avant même qu'on ait eu le temps de dire ouf. En fait, ce jeu n'a, en quelques sortes, pas de "millieu". Il y a un début et une fin, mais rien qui fasse évoluer l'histoire entre les deux. Or, dans un jeu comme celui-ci, c'est l'histoire qui est supposé être le point fort! Et malheureusement, je dois dire qu'elle n'est pas aussi élaboré qu'elle aurait pu l'être, et d'ailleurs, encore une fois, Hotel Dusk et sa suite ont tout deux jouis d'une histoire fortement plus poussée.
En fin de compte, je dirais que le jeu pourrait être un bon jeu, mais il me paraît un peu botché, bâclé, en quelques sortes. En effet, tout au long du jeu, il y a cette impression que, peut importe l'aspect qu'on observe, il y manque quelque chose. On sent que le jeu est incomplet. En fait, j'ai eu la nette impression d'avoir affaire au brouillon d'Hotel Dusk, en un certain sens. Pas à cause de l'histoire, bien sûr, mais à cause de l'ensemble du principe du jeu.
Je lui donnerait une note de 60%. C'est, en quelques sortes, la note de passage, mais je ne penses pas qu'il puisse la dépasser. Ce n'est pas un mauvais jeu, mais ce n'est pas non plus un "bon" jeu. Il est correct, mais sans plus.

_________________


Fanclub de godot:
 

déconnages divers:
 


Dernière édition par Lonel le Dim 6 Juil 2014 - 13:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xin Eohp
Rédacteur divin
avatar

Nombre de messages : 6567
Age : 20
Localisation : Dans son immense château au fin fond du forum.
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Discussion / Test jeux video   Sam 5 Juil 2014 - 23:53

Tu as assez bien résumé ce que je pensais du jeu. L'histoire est intéressante ainsi que les personnages mais pas assez poussées puisque trop court. Et il n'est pas très difficile en effet.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Yumil
a passé trop de temps sur TVTropes
avatar

Nombre de messages : 1941
Age : 19
Localisation : QG d'XCOM
Date d'inscription : 07/07/2014

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Discussion / Test jeux video   Mar 8 Juil 2014 - 1:25

Ike a écrit:
Xenoblade est sympa ouais, mais c'est vrai qu'il est un brin surestimé même si perso j'ai jamais lu quelqu’un prétendre qu'il s'agit du jrpg du siècle
Considère que c'est maintenant le cas ^^ c'est mon jeu préféré sans le moindre problème. Après c'est chacun son truc .

Dernièrement, j'ai passé une trentaine d'heures sur le reboot Devil May cry, au point de le finir dans toutes les difficultées et débloquer tous les bonus.

C'est pas juste un bon jeu qui plaira à ceux qui ont fait les précdénts. C'est pas juste un très bon jeu, c'est un fracking excellent jeu qui est susceptible de plaire à n'importe qui même si il aime pas les beat them all de base. (c'est mon cas, entre autres, et j'ai pas mal d'autres retours qui vont dans ce sens aussi)
Le gameplay est super bien foutu, entre les possibilitées d'enchainements quasi-infinies, la maniabilité au top pour passer d'une arme à l'autre juste en pressant un bouton et les grappins ultra pratiques, ce jeu c'est le pied de A à Z.

Après y en a pour cracher sur l'histoire et dire que Dante est naze.
2 choses : le bouton select pour zapper toutes les custscenes dès la première fois, et le fait qu'on parle du scénar d'un Beat them all. C'est chercher la ptite bête là.
Et même pour ceux qui peuvent pas supporter la tronche du nouveau Dante y a moyen de lui mettre le skin qu'il a dans la série classique.

Coté musique et graphismes, ben la musique est dans l'ambiance quoi, c'est pas des trucs que j'écouterai en dehors, sauf le thème d'intro, mais ça donne envie de poutrer du monstre et c'est le principal.
Graphiquement, ce jeu est super beau niveau environnements colorés. Du reste, c'est super bien optimisé vu que même mon ordi assez bof le fait tourner sans problème.

Du coup, j'en voulais tellement que j'ai refais le jeu dans tous les modes de difficulté.
Et clairement ils valent le coup !

Pour vous présenter le truc, au début du jeu, vous avez 3 modes possibles : mortel, chasseur de démon et nephilim, qui correspondent à un classique facile/moyen/difficile. Une fois fini le jeu en n'importe quelle difficulté, on débloque le mode fils de sparda.
Autant les trois première difficultées se différenciaient juste par la resistance des ennemis, celui ci change l'ordre d'apparitions des ennemis en mettant des gros bourrins dès le niveau 2 et en améliorant leur pattern, genre nouvelles attaques et des parades.
En fait je crois deviner que ce mode est pensé comme la suite directe d'une première partie, d'où le fait de croiser les gros monstres dès le début. Après ça, on débloque le mode Dante doit mourir, qui renforce encore les ennemis et leur ajoute une capacité supplémentaire, en plus de changer les vagues d'ennemis encore une fois.
En même temps que dante doit mourir, on débloque le mode enfer ou paradis, ou tout le monde meurt en un coup : boss, ennemis, dante. Une fois celui ci fini, on débloque le mode enfer ou enfer, où là tu fais le jeu en fils de sparda mais dante est le seul à mourir en un coup.

ça vous paraît peut-être du remplissage inutile en lisant ça mais je vous garantis que tous les modes ont leur utilité !

Les deux premiers modes supplémentaires parce que de par leur difficulté bien réhaussé mais le jeu restant fondamentalement accessible, il pousse à donner envie de toujours se surpasser et au final quand on finit ces modes, on se dit presque "c'est tout ? bon, ben on va tester plus dur alors" alors que tu sors de 20 niveau ou t'as mangé ta race en permanence.

Le mode enfer ou paradis est, je trouve, très intéressant car, les ennemis meurent en un coup, tu penses le jeu de manière très différente : les flingues, de base quasi inutile, prennent toutes leur utilité vu que tu dégommes quasi tout en un coup avec, les ennemis avec des boucliers deviennent supers résistants et faut les prendre avec des pincettes, et les boss deviennent de sombres tâches

Le mode enfer ou enfer prend lui le contrepied avec des boss qui deviennent chaud de night vu qu'il faut pas se faire toucher du tout.

M'enfin tout ça c'est juste un apsect secondaire, une seule partie se suffit à elle-même. Mais j'ai quand même apprécié tout ça au moins autant que ma première partie.
Bref, une super expérience. Je recommande à tous. Et ne vous arrêtez surtout pas à ce qu'en disent les fans déçus du scénario et du nouveau dante. Ce jeu vaut large le coup que vous lui ocnsacriez 4 h de votre temps.

_________________

What do you mean, "life is boring" ? are we living on the same planet ?
Revenir en haut Aller en bas
Yumil
a passé trop de temps sur TVTropes
avatar

Nombre de messages : 1941
Age : 19
Localisation : QG d'XCOM
Date d'inscription : 07/07/2014

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Discussion / Test jeux video   Mer 31 Déc 2014 - 16:06

Bon. Je viens de finir Castlevania Lords of shadow 1 et 2,en plus de l'épisode mirror of fate, donc je vais faire un petit test des trois.

Alors déjà, soyons clair avant d'attaquer le plan en trois parties : LoS poutre sa race, Mirror of fate est bien sympa mais trop court, LoS 2 pue. la. merde.

Commençons par LoS.

Déjà, tout l'enrobage autour du jeu, c'est à dire la musique, les graphismes et le scénario sont absolument énormes. Les environnement sont des claques graphiques, les musiques sont géniales(celle-là c'est ma préférée : https://www.youtube.com/watch?v=Y8Uqy9L_xtk ) et la narration est absolument épique. La voix de zobek c'est juste la narration la plus classe que j'ai vu dans un jeu vidéo. Entre la voix absolument magique et les punchlines qui arrivent par cartons ("TU VAS PLEURER DES LARMES DE SANG AVANT LA FIN DE CETTE NUIT" ou encore "Il frappe de son poing aux portes de l'enfer sur terre et le seigneur des lieux écoute et l'attend... En souriant.") c'est vraiment la surenchère de procédé pour montrer la puissance du héros. Les personnages sont eux bien travaillés avec une histoire très intéressante. Quand à gabriel, c'est peut-être un des héros de jeux vidéos que j'ai le plus aimé de toute ma vie de joueur. Il est quelque part entre sissel et shulk dans mon top 3 des persos principaux.

Quand au jeu en lui-même, c'est un excellent beat them all. La difficulté est plutôt bien dosée et chaque fois qu'on passe un obstacle sur lequel on en a chié, on est tellement heureux. Tu ressent vraiment la puissance du perso dans ce jeu et c'est quelque chose d'extrêmement jouissif.

Au passage, j'ai beaucoup aimé le système de magie : en gros, le seul moyen de regagner de la vie, dans ce jeu, hormis les fontaines de santé qu'on trouve de temps en temps, c'est l'emploi de la magie de lumière, qui fait que quand tu tapes un ennemi, tu récupère en vie un pourcentage des dégâts que tu lui inflige. et pour recharger sa jauge de magie, faut ramasser des orbes de magie. Et hormis les fontaines de magie, et les quelques orbes que droppent les ennemis, c'est l'emploi du focus. Le focus, c'est une jauge qui monte au fur et à mesure que vous vous battez bien : coups variés, utilisation de parades synchronisées avec l'attaque ennemie, etc. Et qui retombe à zéro dès que vous vous faites toucher. Quand la jauge est à son maximum, tous les coups que vous flanquez aux ennemis droppent des orbes. Ce qui fait que plus tu joues bien, plus le jeu te récompense. Et je trouve que c'est une super idée.

Le seul reproche que j'aurais à faire au jeu, c'est quelques angles de caméras fixes parfois bien casse couilles, et éventuellement d'avoir un découpage en chapitre parfois inégal. genre le chapitre 2 compte 9 niveaux, le chapitre 3 en a 2, le 5 en a 7, le 11 en a 2. Gné. c'était pas possible de faire un peu moins déséquilibré ?

Bref, c'est un excellent jeu, je le conseille à tout le monde, il en vaut la peine.


Mirror of fate, maintenant.
Il reprend le gameplay de son prédécesseur et transpose le tout en 2D. Et ça marche plutôt bien ! le gameplay est vraiment agréable et ne pose aucune difficulté, et ça fonctionne bien.

En revanche, le jeu est clairement en deçà de son prédécesseur. Le scénario est bateau et basique là où LoS était une claque sur ce plan, les personnages ne sont pas très fouillés, bien qu'il y ait quelques idées bien trouvées, notamment l'origine d'alucard, et les musiques n'ont plus aucun intérêt.
Quand à la durée de vie, si LoS m'a pris plusieurs semaines à boucler, j'ai fini celui-ci à 100% en un week end. Alors certes là dessus on peut arguer que c'est la 3ds qui limite le jeu.
Autre truc, le découpage est repris du premier LoS, c'est à dire des chapitres découpés en niveaux (ici, un niveau = une map, on va dire, là ou LoS 1 faisait carrément des niveaux à choisir sur un hub) mais a perdu en efficacité. D'abord car chaque chapitre raconte l'histoire d'un personnage, ce qui fait qu'une fois le chapitre fini vous ne pouvez pas y revenir avec le perso du chapitre suivant. Donc ça crée un rythme très répétitif ou dès qu'on obtient le dernier upgrade, allez vlan qu'on se retraverse tout le chapitre pour récupérer ce qu'il nous fallait. Et comme le jeu ne permet pas de se rendre directement dans un niveau précis comme dans LoS 1, qu'il faut soit tout retraverser à pied soit utiliser une des salles de téléportation du jeu, y a toujours un moment un peu chiant avant la fin de chaque chapitre. Ce serait pas un problème si ça n'arrivait qu'une fois, mais ça en arrive 4 en quelques heures.
Et j'ajouterai que le dernier chapitre est assez faible :  Il y a à peine 4 boss, dont deux fois le même, un d’une facilité déconcertante, les environnements recyclés du chapitre 1, les deux grosses séquences de QTE qui auraient pu être des boss et un manque cruel de scénario. C’est dommage de finir le jeu là dessus, vu que les deux premiers chapitres tenaient la route.
Bref, un épisode beaucoup moins bien que LoS 1 mais, d'une part probablement que le support 3ds limite le jeu, et d'autre part ça reste de très bonne qualité, donc ça va.

Et pour finir, LoS 2. Mein gott cette déception qu'est ce jeu.
J'ai du mal à croire que c'est les mêmes mecs ont fait ces deux jeux tellement les deux sont aux antipodes. L'un a parfaitement compris comment faire un jeu qui fonctionnait et qui tirait parti de ce qui est d'ordinaire considéré comme un défaut (un jeu en couloir) quand l'autre à cédé a la facilité de faire un open world et de se foirer sur tout.
On va commencer par le scénario, déjà. Alors c'est très simple, la dernière fois que j'ai vu un scénario aussi mal écrit, aussi bourré d'incohérences, c'était Metroid Other M, et Other M est très bien placé sur mon échelle des pires scénarios de jeux vidéo du monde. Si ce n'est pas le pire que j'aie eu l'occasion de voir, il est dans le top 3 facile. Et LoS 2 est a égalité.
Je vais pas trop en faire dans les détails vu que vous n'y avez porbablement pas joué, mais les incohérences te sautent à la figure dès la 2e minute de jeu.

Zobek a retrouvé les restes du tueur de vampire qui était resté dans le plan des ombres et l’a recrée parce que c’est la seule arme qui peut tuer dracula ? Ok pouce, on va la refaire doucement.
1. Comment tu t’es démerdé pour aller les chercher ? je veux bien que seigneur des ombres toussa, mais bon. Et d’ailleurs, dans mirror of fate, comment t’as fait pour essayer de récupérer la croix de combat de Trevor en envoyant ton necromancien alors qu’apparemment, tu es resté dans les dimensions ombres des siècles durant, pour préparer ton récent retour ?

2. Le tueur de vampire est pas la seule arme qui peut tuer dracula, c’est quoi ces conneries ? En principe, n’importe quel pieu que tu peux lui enfoncer dans le coeur devrait pouvoir le tuer, le tueur de vampire n’est rien de plus qu’un pieu rétractable à la base de la croix de combat, à la base, pourquoi ce serait le seul truc qui peut le tuer ?
Ah, et léger, léger, léger détail : le pieu de la croix de combat, justement, le truc qui donnait à la croix de gabriel le nom de tueuse de vampire, il est resté dans la poitrine de carmilla, quand il l’a tuée. pieu qui a ensuite été récupéré par alucard. Donc t’as beau avoir été cherché les reste de sa croix dans le plan des ombres, tu peux toujours pas tuer dracula avec ce truc, tu sais :nerd: ?

3. Le morceau de pieu en question a été utilisé par Alucard pour forger la Crissaegrim, une épée capable de plonger Dracula dans un profond sommeil mais pas de le tuer. Alors déjà, si ça n'a pas suffi à tuer Dracula, y a aucune raison que le reste de la croix de combat de Gabriel y arrive, vu que c'est pas une arme faite pour tuer des vampires, à la base. C'était le peui qui l'en a rendu capable. Et surtout, un pieu dans le coeur qui ne suffit pas à tuer un vampire, mais bien sûr. Du coup faudra sérieusement m'expliquer comment gabriel a réussi à tuer carmilla.

Et la fin ne tient absolument pas debout. Gabriel enfonce ce qui reste de la croix de combat dans le coeur de Satan et pouf, c'est fini, il est définitivement mort, et dracula part continuer sa vie. Ok pouce, on la refait doucement.
1. Pourquoi est-ce que Satan est mort quand dans le premier LoS ça l'avait juste banni ? Y a aucune raison ! Le tueur de vampire est fait, comme son nom l'indique, pour buter des vampires, et quand bien même par un extraordinaire hasard ça tuerait aussi Satan, Dans ce cas, pourquoi il est pas mort la première fois ?
2. Pourquoi tu pars continuer ta vie ? Tout au long du jeu la seule chose qui te pousse à agir c'est de récupérer le tueur de vampire pour crever et enfin pouvoir retrouver ceux que tu aimes dans la mort. Pourquoi t'en profites pas pour te tuer ?
La réponse ? Ben tout au long du jeu, on nous enfonce dans le crâne que Dracula est nécessaire, car sans lui, d'autres forces du mal encore plus méchantes prennent sa place. Donc Dracula décide de continuer à jouer le méchant pour éviter que d'autres méchants plus méchants prennent sa place.
Alors déjà, c'est complètement altruiste, et Dracula altruiste, pardon mais je rigole, mais en plus, c'est absolument n'importe quoi par rapport au personnage. Dans LoS, Gabriel est un égoïste qui ne veut que sauver sa femme, ne détruisant le mal que parce que trompé dans ce but. Quelqu'un peut m'expliquer pourquoi en devenant prince des ténébres il serait devenu altruiste ?

Et ça, c'était seulement les incohérences, j'ai pas parlé du ton du scénario.

Dans le premier, le  scénario cassait le manichéisme en présentant les ennemis de façon presque positive. La sorcière corbeau Malphas n’était qu’une femme folle de douleur après la mort de son bien-aimé, le chevalier noir bien qu’étant un criminel a vraiment de l’affection pour celle qu’il protège et chercher la rédemption, Laura n’est qu’une enfant, vampirisé, ayant perdu ceux qu’elle aime, déprimé mais résigné, Gabriel n’est qu’un homme qui risque sa vie que pour sauver celle qu’il aime.
Ce qui est intéressant, c’est que l’on peut presque ressentir de la pitié pour eux. Pitié balayé par le jeu et l’obligation qu’il nous est presque faite de les vaincre en raison des circonstances.
Alors que dans LOS2, c’est la démarche totalement inverse qui est mise en place : toutes les actions moralement indéfendables de Dracula sont désamorcé par l’idée qu’ils l’avaient mérité. L’exemple le plus parlant, ce sont les policiers, qui dans leurs descriptifs sont montré comme des enfoirés, qui n’hésite pas à tuer les civils.
Dans le même genre, Dans LoS, les mecs s'étaient casser le cul pour faire rentrer les mécaniques de jeu de manière cohérente et réaliste. On choppe les objets sur les cadavres de mecs qui sont passés avant nous. C’est cohérent et réaliste. Après tout, on est juste un guerrier parmi d'autres qui réussit là où d'autres ont échoué avant, donc c'est logique de se servir de ce qu'on trouve sur les cadavres de compagnons passés avant. Pareil, les plateformes aggrippables sont de couleur différente, en fonction de l’environnement. Recouverte de neige (donc blanche par opposition au reste gris), crevasse (donc noire par opposition au reste marron), ferraille (donc marron par opposition au reste jaune). C’était visible directement, mais cohérent.
Dans le second opus, les objets sont pas intégré de manière cohérente (des boites qui flottent dans lequel faut verser le sang de dracula, qui peuvent se trouver en plein milieu d'une place publique) et les plateformes aggripables sont aléatoires, d’où l’apparition de chauve-souris pour nous indiquer les prises. 2 Choses qui ne sont justifiables que parce que "C'est un jeu vidéo, bitch" et qui nous font totalement sortir du jeu.

Bon, on va un peu accélérer parce que là j'ai déjà fait une tartine rien que pour le scénario.
Les musiques sont aussi nazes que celles de mirror of fate.

Ensuite, le monde ouvert, pardon mais je rigole. On reprochait à LoS d’être un couloir dans lequel tu peux pas te balader. Oui, mais LoS c’est un beat them all, merde. Un beat them all ça gagne rien à te faire faire explorer pendant des plombes. Ce qu’il faut c’est du rythme et de la nervosité. LoS égalait DmC sur ce plan-là. Là LoS 2 non seulement le monde ouvert casse le rythme, mais en plus un monde ouvert, non mais lel. C’est juste un putain de couloir un peu plus large que dans LoS ou tu peux revenir en arrière à tout moment. Y a aucun embranchement, y a pas de découverte, tu peux pas te tromper, y a qu’un chemin.

Graphiquement, d'ailleurs, des décors à tomber comme dans LoS 1, j’en ai vu aucun. Parce que le jeu te confine en permanence entre des murs pour pas que tu réalises que le monde ouvert est minuscule, tu admires jamais des paysages comme c’était le cas dans LoS 1 (j’ai en tête le premier niveau du chapitre 5, ou à la toute fin la caméra dézoomait à mort pour que tu vois en entier le château des vampires avant de quitter le niveau, ça laissait une impression de grandeur qui claquait, parce que tu savais que tu irais là haut. Los 2 tu sais jamais où le prochain tournant va te mener mais tu peux parier que ça te mènera à un truc qui ressemble beaucoup à la où t’es en ce moment. Et de plus, je n’aime ni la gueule, ni la dégaine de gabriel. Je sais pas ce qu’ils ont foutu au niveau de la modélisation du perso mais dans LoS, il dégageait une impression de force tranquille, de type très calme, pas du genre à écarquiller les yeux toutes les deux minutes. Là, entre ses dents qu’on voit sans arrêt pour pouvoir apprécier ses canines et le fait qu’il a toujours l’air d’avoir envie de tout massacrer autour de lui, y a pas moyen que j’apprécie le perso. J’ai du mal à croire que c’est le gabriel belmont que j’ai surraprécié il y a même pas trois jours.

Et surtout, là où LoS regorgeait de procédés pour te faire contempler ta puissance, que ce soit au niveau des finishs des boss, ou des actions de gabriel en cinématique, ou même du fait que le jeu te faisait enchaîner les boss à un rythme hallucinant par moment, là LoS 2 met en place la démarche totalement inverse…
J’ai beau être en pratique plus résistant et probablement plus fort que dans LoS, le jeu me fait tellement pas ressentir cette puissance que j’ai aucune jouissance. Tout le jeu met l’accent sur le fait que dracula a perdu sa puissance et doit la retrouver, tout le monde te prend de haut et tout le monde est plus grand que toi. Il est passé où, le mec qui faisait deux mètres 30 de LoS 1 ?
Je veux dire, Y a une séquence avant d'affronter le deuxième gros boss du jeu ou il t'électrocute et ou tu rampes pour lui échapper afin de l'entrainer à un endroit ou il est moins fort. Ils sont sérieux les mecs ? On dirait que dracula est une larve, alors que dès qu'on te laisse les commandes, le jeu étant bien plus facile que LoS 1, tu roules sans problèmes sur tout le monde.
Pareil, le jeu ajoute des phases d'infiltration par rapport au premier. Sérieusement ? Je suis Dracula, le fucking prince des tènebres, j'ai déjà étalé 500000 hommes sans me forcer, et je dois pas me faire repérer par un truc à la con, que parfois je latte dans l'heure qui suit ?
Non seulement ça te fait encore plus sentir que t'es une larve, mais en plus ces phases sont monstrueusement chiantes.
Le système de maîtrise des armes est le seul bon ajout que j’aie vu, et même là il est limité. il aurait fallu qu’ils nous fassent maîtriser tous les coups pour les maxxer, ou au moins 95%, pas juste 7 ou 8 coups de chaque… :| ça me forçait à comprendre comment utiliser chaque coup, c’était une super idée, mais non, il a fallu qu’ils fassent la chose à moitié.



Voilà ! TL, DR : Jouez à LoS, c'est un ordre, jouez à mirror of fate si vous aimez, et fuyez LoS 2 comme la peste.

_________________

What do you mean, "life is boring" ? are we living on the same planet ?
Revenir en haut Aller en bas
 
Discussion / Test jeux video
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 Sujets similaires
-
» Discussion / Test jeux video
» [Recherche] Magazines jeux video 90'.
» Fonds d'écran liés au Jeux video (beware connexions molles!)
» Jeux Video OST
» Un petit sondage sur vos heros et mechant preferer dans les jeux video?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Phoenix Wright :: Square Vitamine :: Blue Screens S.A.-
Sauter vers: