Zvarri ! Amateur de snackoos ou de café, défenseur des justes, vile crapule ou simple voyageur, bienvenue dans l'espace de discussion francophone N°1 pour parler d'Ace Attorney ... Et de beaucoup d'autres choses aussi !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Phantom: Requiem for the Phantom

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ike
Administrateur grillé
Administrateur grillé
avatar

Nombre de messages : 5521
Age : 25
Localisation : En train de se faire griller sur un barbecue
Date d'inscription : 02/09/2006

MessageSujet: Phantom: Requiem for the Phantom   Jeu 26 Mai 2011 - 13:17


En général, lorsque je décide de me lancer dans une série, j'essaye auparavant de regrouper un certain nombre d'avis pour être certain que celle-ci puisse me plaire. L'ennui avec Phantom: Requiem for The Phantom, c'est que malgré le fait que la série soit relativement récente, celle-ci reste vraiment peu connue. C'est une critique de Anime News Network qui m'a fait connaitre cette série qui jusque là m'était inconnue, et à part celle-ci et quelques vagues avis éparses, je n'avais pas grand-chose sur quoi baser mes attentes. C'est son postulat simple mais efficace qui m'a finalement motivé à me lancer dans le visionnage de Phantom, visionnage traversé cependant par la crainte d'être déçu. Mais finalement l'expérience s'est révélée plus que satisfaisante!


Phantom part d'un postulat simple et efficace: Un jeune homme se voit effacer sa mémoire après avoir assisté à un assassinat perpétré par un assassin connu sous le nom de Phantom. Se réveillant dans une usine abandonnée, il se voit traqué par une jeune fille nommée Ein, qui n'est autre que le Phantom lui même, ayant reçu l'ordre de tester ses capacités au combat. S'il ne veut pas être tué, le jeune homme n'aura pas d'autre choix que devenir "Zwei", un assassin sous les ordres d'Inferno, une organisation criminelle qui a pour ambitieux objectif d'unir sous son joug le monde de la pègre -ce qui pour un objectif, impose quand même le respect!- et pour laquelle le Phantom travaille.

Dès le premier épisode, la barre est placée très haute. Réalisation et narration soignées, Phantom Requiem for The Phantom nous plonge directement dans son ambiance. Et c'est bien d'ambiance qu'il est question, car son univers lui donne à mes yeux une personnalité tout à fait digne d'un bon "dark drama". Meurtre, trahison, manipulation, lutte de pouvoir au sein d'une organisation, regret et rancune, tous les ingrédients sont réunis pour un univers sombre et efficace dans lequel j'ai été littéralement plongé de bout en bout.


Car c'est dans cet univers que va baigner un récit accordant beaucoup d'importance au développement de ses personnages principaux. Sans le moindre souvenir, et contraint s'il veut vivre de se plier aux ordres d'Inferno, Zwei va devoir vivre alors une nouvelle existence qui ne fera plus que par le meurtre. Mais le récit ne s'arrêtera pas là, et jettera vite de nombreux éléments d'intrigue intéressants quand au développement des personnages, les entraînant alors dans un processus de déshumanisation ou/et de ré-humanisation.
Le récit amorce pêle-mêle de nombreux éléments d'interrogations auquel ils devront faire face. Dans leurs situations, est-il préférable de tuer de sa propre volonté en ayant pleine conscience de ses crimes ou alors ne suivre que froidement les ordres tant le fardeau est lourd à porter? Les souvenirs ne risquent t-il pas d'être qu'une gêne pour un assassin? Il y a t-il un espoir de pouvoir revenir en arrière, de revenir à une vie normale après tout ces crimes?
Ces interrogations amèneront les personnages dans des dilemmes desquels chacun apportera une réponse parfois différente, entrainant parfois même des tragédies. Car dans les faits, c'est surtout à un choix de vie ou de mort auquel les personnages seront confrontés. Tuer pour survivre, en porter le fardeau. Quoiqu'ils fassent leur chemin restera entaché de sang.

Et il ne va pas sans dire que la mort sera très présente dans cette histoire, le casting lui même n'en restera pas intacte du début à la fin. Mort bien souvent déchirante, tant les personnages demeurent à la fois charismatiques et attachants mais aussi relativement bien développés. De ce fait Phantom est un anime passionnant dans lequel son ambiance et son développement demeurent toujours au service des émotions qu'il veut créer, si bien qu'on se surprendra sûrement à dévorer les épisodes les uns après les autres!


Originalité narrative, Phantom se divise en trois arcs marqués chacun par une rupture narrative et qui sont autant de moments différents quand au développement de l'intrigue et des personnages. L'histoire se poursuit mais repart sur une nouvelle base. Comme un jeu de carte, on prend les mêmes, on change la distribution et on recommence! Nouveau contexte, nouvelles habitudes, mais aussi nouveaux enjeux et nouveaux dangers! L'occasion de marquer ainsi une nouvelle ambiance, qui si elle peut surprendre par moment, surtout lorsqu'elle en vient parfois à s'alléger un peu, ce n'est qu'un court instant, qu'une vilaine tromperie destiné à nous faire replonger à nouveau dans sa sombre dramaturgie.
Et s'il faut tout de même reconnaitre qu’à mes yeux, les deux derniers arcs n’atteignent pas le même degré de qualité que le premier arc, cette division possède l'avantage d'avoir évacué tout sentiment de lassitude qu'il m'aurait été possible de ressentir. Cette division ayant le mérite de relancer l'intrigue dans de nouvelles directions à la fois différentes mais tout en restant dans la continuité de la précédente. Sorte de petites-histoires contenues ensemble dans la grande histoire de la série…

Quand à la réalisation de l'anime, elle bénéficie d'un très grand soin. Visuellement c'est superbe, que ce soit aux choix des couleurs ou aux découpages des plans, Phantom a bénéficié d'un certain soin. Pour tout dire, lors du premier épisode, j'ai presque pu me croire devant un film d'animation!
Un autre détail qui m'a impressionné concernant la réalisation de Phantom, c'est le soin apporté quand à l'animation des pistolets. Autant le dire tout de suite, mon avis à ce sujet ne vaudra pas grand-chose, vu que je suis ni expert en matière de gunfight ni même d'animation ni même encore un expert dans ce genre de série, cependant j'ai ressenti en regardant Phantom un je-ne-sais-quoi que je n'avais jamais ressentis auparavant devant un anime. Je ne saurai exactement l'expliquer mais ça tiens à un ensemble de petits détails qui font la différence et qui montre un soin sincère apporté à ceux-ci (voir les personnages recharger leurs armes par exemple).
Parait que le réalisateur de la série n'est pas un débutant en la matière, parce qu'il a déjà signé pas moins de trois série impliquant des gunfights, la -apparemment connue- trilogie des "Girls with guns" (Noir/Madlax/ El Cazador de la Bruja) -qu'au moment où j'écris cette critique je n'ai pas encore regardée-, ce qui expliquerai cette impression.


Détail assez amusant, malgré son univers sombre et le grand nombre de mort dans l'histoire, le sang est rarement présent à l'écran, ironie venant de la part du réalisateur peut-être, où je ne sais. Une autre chose à préciser à ce propos, c'est que Phantom n'a pas la prétention d'être un anime d'action, les assassinats sont tous extrêmement court (et par là réaliste, si l'on met de coté le fait que les persos principaux sont des surdoués). Ce qui n’empêche pas ceux-ci de bénéficier tout de même d'une mise en scène relativement soignée grâce notamment à une très bonne bande sonore, des morceaux rythmés et violents ("Chaser", "Haste and poursuit" ou encore l'excellent "Exctasy of killing" puisant ses qualités dans un orchestre au rythme endiablés recouvert par un chant de chœur, qui n'est pas sans rappeler certain morceaux de Death Note) complétés par d'autre plus tragiques et lyriques ( "Canzone of death" et "Canzone of choir" notamment)

Dans le lot des reproches, on pourrait encore pointer des doigts quelques pirouettes scénaristiques, deux-trois scènes un peu maladroites, ainsi que quelques éléments qui viennent entacher la crédibilité du récit qu'ils seraient difficile de détailler sans spoiler, mais qui sautera aux yeux lors du visionnage. Dans l'ensemble, il ne s'agit que de détails, mais ces détails assemblés ensemble empêchent Phantom d'atteindre la haute sphère d'excellence, la cour des grands comme on dit, mais rien qui entrave la grande force émotionnelle de l'expérience.
Car en résumé, avec son univers sombre et immergeant, ses personnages attachants, sa réalisation soignée, sa narration audacieuse, son OST superbe et sa grande force émotionnelle, Phantom réunis à mes yeux tout les ingrédients pour créer une série passionnante. Une série qui mériterai d'ailleurs d'être d'avantage connue, et un morceau de choix pour qui apprécie comme moi les "dark drama"!



Dernière édition par Ike le Jeu 2 Juin 2011 - 9:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
New Phoenix
Procureur impitoyable
avatar

Nombre de messages : 1446
Localisation : Au terminal, je sauvegarde et toi ?
Date d'inscription : 04/09/2007

MessageSujet: Re: Phantom: Requiem for the Phantom   Jeu 26 Mai 2011 - 23:25

Intéressante la présentation/critique, ça incite à regarder. Quoique cette série était déjà dans ma liste d'anime à voir, mais avec cet avis et ceux de d'autres types que je connais, elle serait peut-être dans mes priorités après Slayers Try bientôt terminé
Revenir en haut Aller en bas
Xin Eohp
Rédacteur divin
avatar

Nombre de messages : 6670
Age : 21
Localisation : Dans son immense château au fin fond du forum.
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Phantom: Requiem for the Phantom   Dim 1 Fév 2015 - 23:11

J'ai enfin fini de visionner Phantom - Requiem for the Phantom (donc autant en profiter ici pour poster ma critique ^^). Ça aura été au final un bon divertissement que je ne regrette pas d'avoir regardé mais un peu déçu tout de même par rapport à certains points.
Les points positifs :
-Une ambiance plutôt sombre et mélancolique des plus réussies, ce qui est appréciable
-Une animation pas extraordinaire mais qui fait le job, certaines scènes d'action sont quand même vachement réussie
-Les décors et les couleurs utilisées pour les dessins très appréciables, tout est agréable pour la rétine et cela renforce beaucoup l'ambiance
-L'OST. J'ai lu à certains endroits qu'elle est plutôt quelconque, je pense totalement le contraire. C'est une OST de qualité et variée avec des thèmes forts et marquants. J'ai grandement apprécié ce point dans l'anime et c'est sûr que je la réécouterais à divers occasions
-Le scénario et la mise en scène fourmillent vraiment de bonnes idées. Une mise en scène traité un peu comme une pièce de théâtre avec 3 arcs et un épilogue ainsi que des personnages représentées une partie de l'anime comme des marionnettes (les masques par exemple) c'est un point très intéressant à retenir. Le scénario tournant autour de la mafia et d'assassins est bien traité et passionnant pour la première partie de l'anime. Ein et Zwei, les deux personnages principaux, ont globalement un bon développement, j'ai apprécié les suivre et les voir évoluer. Tout ça avait le potentiel pour donner vraiment quelque chose d'absolument énorme (je suis sérieux !) mais ...

Les points négatifs :
-  ... c'est sous-exploité. Bordel il manquait vraiment quelque chose ! Cet univers mafieux méritait tellement d'être plus développé tant il est pertinent et original sur certains points. Outre Ein et Zwei, les autres personnages auraient mérité d'être bien plus fouillé alors qu'ils avaient un grand potentiel (comme Lizzie, Claudia ou Scythe, ce dernier aurait pu donner un méchant vraiment honorable et marquant si il n'était pas aussi vide alors qu'il y avait de quoi faire !). Cela m'a vraiment déçu de ce côté-là
- Les 2 premiers arcs montaient en puissance (le premier était bon, le second très bon et jouissif) mais le dernier me laisse plus perplexe, quelque chose manquait là aussi. C'était un peu une cassure par rapport au reste malgré un final qui est assez réussi et qui conclut le tout de belle manière (l'épisode 25 est sûrement celui le mieux réussi niveau émotion et tension)
- Cal Devens. Ce personnage me laisse un peu dubitatif. Elle servira au développement de Zwei mais sans spoiler, certains points de scénario la concernant m'ont gêné et là aussi elle aurait pu être mieux développée


Malgré les points négatifs qui donnent l'impression que j'ai bien descendu cet anime, je l'ai vraiment apprécié et ce sera un 7/10 pour moi. Je le considère vraiment à voir (je ne peux que vous le conseiller !) rien que pour son ambiance, son OST et pour une bonne partie de son scénario.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Phantom: Requiem for the Phantom
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Phantom: Requiem for the Phantom
» Phantom Breaker Another Code
» Titan phantom eldar
» The Legend of Zelda: Phantom Hourglass
» The Legend Of Zelda : Phantom Hourglass

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Phoenix Wright :: Studio Joseph :: Repaire de Mask DeMasque-
Sauter vers: