Zvarri ! Amateur de snackoos ou de café, défenseur des justes, vile crapule ou simple voyageur, bienvenue dans l'espace de discussion francophone N°1 pour parler d'Ace Attorney ... Et de beaucoup d'autres choses aussi !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vision d'Escaflowne

Aller en bas 
AuteurMessage
Gold
Digimon Kaiser
Digimon Kaiser
avatar

Nombre de messages : 11776
Age : 27
Localisation : Agence temporelle U.K.R.O.N.I.A
Date d'inscription : 28/06/2007

Fiche Borsch Club
Points de vie:
20/20  (20/20)
Énergie Astrale:
33/33  (33/33)
Argent: 209 PO

MessageSujet: Vision d'Escaflowne   Dim 10 Juin 2012 - 16:23

J'avais déjà fait un topic sur le sujet il y a plusieurs années, mais je tiens à refaire une présentation de l'oeuvre, alors je refais un topic.


Avec son charadesign peu commun, Vision d'Escaflowne était un projet Japonais développé indépendamment sur trois supports : Manga, anime, film.

Dans les trois cas, pour résumer sommairement, une lycéenne ordinaire est propulsée dans un monde de fantasy avec des mechas. Si les personnages demeurent plus ou moins les mêmes et le synopsys de base similaire, le traitement de l'histoire est très différent d'une oeuvre à une autre. C'est l'anim, en 26 épisodes, qui sera le plus resté dans la légende.

Le manga n'est pas recommandable pour tout un tas de raisons donc je ne l'évoquerai pas.

L'anim, disponible en six DVD (il existe aussi un coffret collector que je rage de ne pas avoir) parle donc d'Hitomi Kanzaki, lycéenne japonaise de base, fan de sport et amatrice de lecture d'avenir dans le tarot. Ses dons sont d'ailleurs si réels qu'elle se met à avoir des visions cauchemardesques au cours d'un sprint. Elle se réveille dans les bras du beau gosse de l'école, qui s'apprête d'ailleurs à partir loin, très loin, pour accomplir son destin de sportif, et finit par décider de lui proposer un rencart : Si elle bat le record du sprint il l'embrasse.
Jusque là l'histoire a l'air assez mièvre, sauf que son nouveau sprint est interrompu, non pas par une vision, mais par un garçon qui sort de nulle part avec une épée et un gigantesque dragon au cul. Il lui fait la peau et un rai de lumière descend du ciel pour l'emmener. Avec Hitomi, bien évidemment.

On a à peine le temps d'apprendre que ce jeune homme, Van Fanel, est le roi héritier du royaume de Fanélia, situé sur la planète Gaïa, d'où on voit la Terre (appelée Lune des Illusions par les habitants, et ça c'est juste la pure classe), que les méchants locaux, l'armée de Zaïbacher, avec à sa tête le très charismatique Dilandau et l'encore plus charismatique Folken Fanel, frère de Van qui a tourné le dos à son pays d'origine, débarque et détruit purement et simplement le royaume. Van, Hitomi et Merle, une fille-chat qui suit tout le temps Van, réussissent à se sauver à bord d'Escaflowne, le mecha du roi, et se retrouvent dans les terres d'Allen Schezard. Qu'ils ne vont pas tarder à devoir quitter aussi, en compagnie du blond aux yeux bleus et de son équipe.

En toile de fond, on retrouve donc Escaflowne, qui est tout de même l'une des clés de voûte de l'intrigue, au même titre que les dons d'Hitomi, qui se développent d'une façon hallucinante à partir du moment où elle se retrouve à Gaïa. L'autre clé de voûte du scénario, c'est la puissance d'Atlantis, qui est plusieurs fois mise sur le tapis et qui est recherchée par Dornkirk, le seigneur de l'empire Zaïbacher.

Pour ce qui est du film, il n'y va pas par quatre chemins. Pour une raison qui m'échappe, le personnage d'Hitomi du film n'a aucun talent particulier et est suicidaire en plus de ça. Son comportement se révèle d'ailleurs rapidement très chiant, alors que Van a un développement plus approfondi. Exit aussi Dornkirk et toute l'intrigue autour de Dilandau, qui passe de "méchant charismatique et complexe" à "méchant simplement charismatique". Le chara design, particulier il est vrai, a été un peu allégé par rapport à l'anime.
L'intrigue est tournée différemment, de même que la façon dont Hitomi se retrouve à Gaïa.

L'anime et le film n'en restent pas moins deux expériences très différentes et toutes deux recommandables, et toutes deux disponibles en DVD depuis assez longtemps, donc il n'y a aucune raison de s'en priver \o/
Revenir en haut Aller en bas
http://www.u-timelab.com/ http://ace-attorney.info
Xin Eohp
Rédacteur divin
avatar

Nombre de messages : 7160
Age : 21
Localisation : Dans son immense château au fin fond du forum.
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Vision d'Escaflowne   Ven 24 Avr 2015 - 2:41

J'ai fini cet anime en fin de semaine dernière alors profitons de ce topic pour faire le point dessus ^^ C'est véritablement un anime de qualité, je comprend pourquoi Gold l'adore tant !
Sur la forme, tout est soigné, cela passe par une très bonne animation pour l'époque (fin des années 90) qui se regarde sans problème, que ce soit lors des combats ou des phases plus calmes, d'une OST de très bonne qualité signée Yoko Kanno (Cowboy Bebop, Ghost in the Shell - Stand Alone Complex, certaines séries Gundam, Macross, Kids on the Slope, Terror in Resonance ... la qualité est là !) ou un design très soignée avec un décor héroic-fantasy très bien réalisé. Le chara-design des personnages a quelques côtés Shojo, personnellement cela ne m'a pas trop dérangé même si c'est pas ce que je préfère, enfin cela passait très très bien sur certains personnages comme Van, Dilandeau ou Folken !
Sur le fond maintenant, il y a beaucoup de points positifs et certaines choses que je pourrais lui reprocher. Déjà pour les bons points cet univers héroic-fantasy est excellent et très très bien exploité, le format 26 épisodes permettant de découvrir en profondeur les possibilités et les différentes régions que la planète Gaïa nous propose. Ces régions explorées par les héros ont chacune des influences diverses (japonaises ou européennes par exemple), ce qui démontre sa richesse. Là-dessus il n'y a rien d'autre à dire à part que c'est un univers particulièrement travaillé et passionnant.
Ensuite on a un scénario (bien expliqué par Gold au-dessus) qui tient très bien la route et se veut original sur quelques points comme l'utilisation de Guymelef, des sortes de mecha dans un monde plutôt typé médiéval et bien intégré ou encore ses thèmes évoquées comme le Destin, le Chevalerie et j'en passe. Malgré quelques points du scénario déjà vu dans d'autres œuvres de fantasy, on sent que sur certains aspects cela ce veut un peu plus original.
Les personnages maintenant. Je retiendrais sur tout Van Fanel, le Seigneur Folken et Allen Schezar, personnages les plus développés avec Hitomi l’héroïne. Cette dernière n'est une mauvaise héroïne, son passé et son don faisant partiellement oublier son caractère un peu chiant mais largement passable. Van est un personnage très agréable quant à lui, un peu indécis et inexpérimenté au début de l'aventure mais se faisant petit à petit rongé par le doute et la rage. C'est intéressant de suivre son parcours. Allen est un peu dans le même cas, très chouette à suivre. Folken est, je pense, mon personnage préféré de la série. Ce n'est pas un "méchant" classique, il est plus ambigu que ça, on sent le travail sur la psychologie et le passé du personnage. Puis le seiyuu (ou doubleur pour rappel) joue vraiment sur le charisme du personnage, le rendant juste simplement excellent. En gros on a des personnages principaux complexes et très intéressants.
Pour les petits points qui fâchent : déjà certains personnages secondaires particulièrement chiants et inutiles (M. Mole ou encore Merle, bon dieu cette fille-chat mérite des baffes tout le long de la série tant elle ne sert à rien à part chouiner !) ou ceux qui sont déjà pas mal mais méritants un peu plus de développements pour devenir réellement de très bons personnages (Naria/Erya, Dilandau ou Dryden). Quelques scènes nous rappelant qu'il y a quelques éléments shojo sont assez mièvres et sont largement dispensables. Enfin, certains points de l'intrigue auraient eux aussi mérités un peu plus de développement tant ils sont intéressants (je pense à l'héritage d'Atlantis ou Zaibacher par exemple).

J'ai vu aussi le film qui n'est pas une suite ou un simple résumé de la série. Non non, c'est une entière réécriture de l'histoire de la série mais qui se voulait bien plus sombre et changeant drastiquement certains points clés du scénario. Sur le côté esthétique je dois avouer que c'est oser comme réécriture et cela marche bien car sur ce côté, c'est plutôt réussi : l'ambiance se veut plus mature et oppressante, les couleurs plus sombres et on a des personnages plus "torturés" on va dire. Tout cela est assez couillu mais c'est dommage que cela ne soit qu'un film car oui le gros défaut de cette réécriture est le fait que ce soit un film et forcément beaucoup de points du scénario ne sont pas du tout développés, exit au passage certains personnages. D'ailleurs, comme l'a dit Gold, Hitomi est là bien plus dépressive, Allen ne sert à rien tant il apparait peu (alors qu'il était l'une des clé de voute de la série !) ou Folken perd tout son intérêt, ici c'est juste un simple méchant voulant tuer Van par vengeance ... Donc le film pêche donc par son manque de développement, forcément, face à une série de 26 épisodes qui prend le temps de développer à fond son univers, ses possibilités et ses personnages, ce n'est pas étonnant. Mais si vous appréciez grandement la série, le film vous plaira tout de même même si il est dispensable. C'est quand même un bon divertissement mais bien inférieur à la série.


En conclusion, si je devais mettre une note à cette très bonne série, je mettrai un 8/10 amplement mérité et comme Gold je n'hésiterais pas à la conseiller !! Pour le film, un petit 7/10 je dirais. Je ne suis pas mécontent d'avoir suivi l'avis de Gold et de mettre un peu intéressé à cet univers héroic-fantasy des plus accrocheurs ! :okay:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Vision d'Escaflowne
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Phoenix Wright :: Studio Joseph :: Repaire de Mask DeMasque-
Sauter vers: