Zvarri ! Amateur de snackoos ou de café, défenseur des justes, vile crapule ou simple voyageur, bienvenue dans l'espace de discussion francophone N°1 pour parler d'Ace Attorney ... Et de beaucoup d'autres choses aussi !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Short stories - Ace Attorney

Aller en bas 
AuteurMessage
Illyris
Procureur débutant
avatar

Nombre de messages : 211
Date d'inscription : 21/07/2015

MessageSujet: Short stories - Ace Attorney   Lun 27 Juil 2015 - 22:56

Uh, bon, c'est assez embarrassant de devoir montrer ce que j'écris ici -je ne suis plus vraiment habituée à partager mes écrits- mais j'imagine que j'aurais fini par le faire un jour ou l'autre, so let's get started !

Comme je l'avais mentionné dans ma présentation, je suis une grande fan de l'écriture, notamment de l'écriture de fanfics. J'en ai fait une il y a plus d'un mois sur une scène d'AA2 qui n'a pas été exploitée davantage à mon plus grand malheur, et pour faire revivre cette section, je me suis dit que j'allais la publier sur ce forum. Espérant que ce soit à la hauteur de vos espérances.

[Si vous n'avez pas joué à AA2 et ne voulez rien savoir sur l'intrigue du jeu, je vous conseille de ne pas lire ce qui va suivre, bien que je doute que quiconque ici n'y ait pas joué. Mieux vaut avertir, sait-on jamais.]

Pour faire court, ce premier et unique OS que j'ai rédigé se passe quelques minutes avant le début du procès de Matt Engarde, quand Franziska se fait tirer dessus par "un inconnu". Hunter est à ses côtés pour la supporter jusqu'à la venue des secours.
Note: J'ai une affection particulière pour ces deux-là, donc je me suis dit que ce serait une bonne occasion de les mettre en valeur dans une petite histoire tirée du jeu. Évidemment, ça se limite à leur relation habituelle ici. C'est vraiment random, comme je le dis dans le titre et comme je risque de le répéter souvent.
Plus je le relis et moins j'en suis fière.

~

22 mars, 9h31

« Es-tu prêt pour cette nouvelle bataille, Phoenix Wright ? »

Au volant de la petite voiture bleue qu’elle avait exceptionnellement empruntée à son arrivée en Amérique pour satisfaire ses déplacements, Franziska souriait d’un air provocateur à l’idée de se retrouver une troisième fois devant son ennemi, l’as des avocats, un adversaire redoutable : Phoenix Wright. En effet, cet homme était le premier en cinq ans qui était parvenu à la défier sans baisser les yeux, mais surtout, à la battre ! Elle, Franziska von Karma, fille du procureur légendaire Manfred von Karma resté invaincu pendant quarante ans. Elle se devait de suivre ses pas et d’assurer l’image de la perfection de leur nom, même si son père était un idiot qui avait agi de façon idiotement idiote. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’y penser parfois, quand les gens l’observaient au tribunal. Cette jeune femme, encore adolescente, qui n’avait qu’un seul objectif : la perfection, quoi qu’il arrive. Cette jeune femme qui ne semblait même pas ressentir quelque honte à porter ce nom des von Karma, qui avait été sali. Les critiques à son sujet, elle les ignorait. Pour elle, la seule chose qui comptait, c’était d’assurer un record parfait et de ne perdre aucun procès.
… Du moins, jusqu’à ce que cet idiot de Phoenix Wright débarque.

Franziska s’engagea enfin dans la rue du tribunal. Ce procès… elle l’attendait avec impatience, et ces dernières vingt-quatre heures lui ont paru interminables et riches en rebondissements. Évidemment, son idiot de petit frère avait choisi cet instant pour revenir en Amérique ! Benjamin Hunter. Lui qui était toujours parti en la laissant seule, qui ne s’était jamais réellement soucié d’elle depuis qu’il avait acquis sa renommée. Mais le pire de tout, il avait lui aussi perdu face à Wright l’an dernier, et s’il était retourné en Allemagne, là où il avait été élevé, ce n’était que pour se remettre de la honte qu’il avait éprouvée face à la perte de ce palmarès qu’il avait acquis en quatre ans.
Enfin, c’était ce que la jeune femme pensait.
Elle n’oublierait jamais la façon dont il l’a surprise la veille, en l’interrompant dans sa discussion avec cet imbécile de Tektiv et Phoenix Wright.


21 mars
Commissariat de police
Affaires Criminelles


Elle venait de trouver ce bon à rien de détective : encore en train de communiquer des informations précieuses à l’accusation à cet avocat, Phoenix Wright. Il n’avait pas fallu longtemps à son fouet avant qu’il s’abatte à multiples reprises sur Tektiv, en guise de punition. Il ne lui avait pas fallu longtemps à elle non plus avant de définitivement virer cet incompétent d’inspecteur. Un imbécile en moins avec qui travailler !

« C’est à cause de traîtres comme vous… commença Franziska.
- " Que j’ai perdu. " C’est bien ce que vous alliez dire, n’est-ce pas ? répondit une voix particulièrement familière qui s’approchait d’eux.
- … ! Q-Qui… !? s’exclama la jeune fille.
- Cette voix… H-Hunter ! lâcha Phoenix, abasourdi de voir cet homme qu’il ne pensait jamais revoir se tenir devant eux, comme si rien ne s’était passé.
- Ça fait un bail, hein Wright ? répondit Hunter, le visage glacial comme toujours.  Mais qu’est-ce qu’on va faire de toi… ? reprit-il soudainement à l’adresse de Franziska. Toujours à blâmer les autres pour tes propres erreurs…  Tu n’as pas changé d’un iota, Franziska. »

La jeune femme, d’habitude si assurée, était actuellement sans voix. Cette intrusion soudaine la mettait hors d’elle, et entendre son idiot de petit frère proférer des idioties pareilles à son sujet, et qui plus est, en la regardant dans les yeux avec ce sourire idiot, la rendait folle de rage. Il lui fallut quelques secondes pour rétorquer.

« … T-Tu as un sacré culot de débarquer comme ça, sans montrer le moindre remord ! Tu as traîné le nom des von Karma dans la boue, et tu nous as déshonorés. Tu t’es enfui la queue entre les jambes, comme le chien peureux que tu es ! » s’énerva-t-elle, soldant son discours par un coup de fouet qui vint heurter le corps de Benjamin Hunter.

S’en suivit une discussion qui la mit tellement hors d’elle qu’elle n’eut d’autres choix que de s’en aller. Elle avait tellement de pression ces derniers jours… Tous ces procès perdus, le regard des gens sur elle suite à ces humiliations publiques, tant de choses auxquelles elle devait faire face seule. Et pour couronner le tout, il avait fallu que Benjamin Hunter mette les pieds ici, sans même montrer la moindre gêne ! Elle savait qu’elle finirait par craquer tôt ou tard, et si cela devait arriver, il ne fallait surtout pas que ce soit devant eux.
Malgré tout, bien qu’elle ne soit pas capable de l’accepter elle-même, ce que lui dit Hunter fut ce qui provoqua sa fuite, et ce n’était autre que la vérité, ce qu’elle ne cessait de se répéter.

« Il paraît que tu as du mal à maintenir ce niveau de perfection, ces temps-ci. On dirait bien que tout ce poids sur tes épaules commence à te peser. C’est pour cela que je suis revenu. »

Il était vrai que gérer tout ce que les gens attendaient d’elle commençait à être beaucoup trop difficile, mais elle avait toujours tout réussi seule malgré son jeune âge, alors pourquoi avoir besoin d’aide maintenant ?
« … Fierté. »
Cette voix retentissait dans sa tête. Cette vérité qu’elle n’arrivait pas à accepter.
Mais il ne lui volerait pas son affaire. Sa nouvelle chance de vengeance. Jamais.


22 mars, 9h35
Tribunal fédéral
Entrée


Récupérant les éléments du dossier relatifs à l’affaire du meurtre de Juan Corrida à l’arrière de sa voiture, Franziska commença à marcher d’un pas assuré, la tête haute, jusqu’à l’entrée du tribunal. Son fouet dans sa main droite, ses talons claquant contre le sol, elle ne se doutait pas que sa venue était attendue impatiemment et qu’elle était observée par un homme mystérieux, aux abords de l’entrée du tribunal.
Quelques personnes qui se tenaient là l’observaient, se demandant certainement pourquoi elle tenait si fermement un fouet à la main. Mais elle ne leur accordait aucune importance. Tout ce qu’elle désirait, c’était rejoindre cette salle d’audience au plus vite et en finir avec ce procès qui, au mieux, ne durerait pas plus de quinze minutes. Bien trop de preuves étaient contre le client de Phoenix Wright, Matt Engarde : elle avait passé la veille à enquêter, et la nuit à revoir les éléments du dossier. Il ne s’en sortirait pas, quoi qu’il arrive, et elle comptait bien y arriver cette fois.
Ce procès serait parfait. Tout était préparé pour. On aurait presque pu croire que ce meurtre s’était produit pour qu’elle arrive enfin à ses fins.

Mais c’était bien trop espérer : alors qu’elle allait monter les escaliers menant à l’entrée du palais de justice, une immense douleur la percuta à l’épaule et se refléta dans l’intégralité de son corps. Quelque chose d’extrêmement douloureux venait d’entrer dans son épaule droite. Sans avoir le temps de comprendre ce qui venait de se produire et sous le choc, elle s’effondra au sol en poussant un cri perçant, et lâcha son précieux fouet qu’elle gardait pourtant toujours sous la main ainsi que les documents qu’elle tenait de la main gauche. Son regard devint flou mais elle parvint tout de même à apercevoir une silhouette s’enfuir, à quelques mètres d’elle.
Sentant la douleur s’amplifier, elle utilisa le peu de forces qu’il lui restait pour regarder l’état de son épaule. Du sang. Du sang ne cessait de s’écouler et tâchait sa tenue blanche, se répandant même sur le sol.
C’est alors qu’elle comprit : on venait de lui tirer dessus.
Mais qui… ?
Elle refusait de perdre connaissance, pas elle, pas Franziska von Karma. S’évanouir à cause d’une simple balle ? Non ! Son père avait bien survécu, lui… Ce n’était pas une si forte douleur qui l’arrêterait.


Hunter marchait sur les traces de la jeune femme. Il savait très bien que le procès commençait à dix heures, et ne comptait pour rien au monde manquer Franziska ce matin-là. Il avait à lui parler avant que l’audience ne commence, il devait lui prodiguer quelques conseils bien qu’il doute qu’elle l’écoute. Mais pourquoi ne pas tenter, après tout, qu’avait-il à perdre ?
C’est pourquoi, confortablement assis au volant de sa voiture de sport rouge, il suivait sa collègue avec quelques mètres d’écart. Une fois qu’elle fut garée sur le parking près du tribunal, il gara sa voiture devant l’entrée afin de pouvoir la rattraper avant qu’elle ne lui passe sous le nez.
Alors qu’il était en train de récupérer quelque chose dans le coffre, il entendit un bruit d’une si forte intensité que personne n’aurait pu le rater.
Un bruit qui lui était bien familier.
Un tir de balle.
Il leva immédiatement les yeux, et ce qu’il vit lui glaça le sang. Franziska venait de se faire atteindre par cette même balle, qui avait pénétré dans son épaule droite. Elle venait de s’effondrer sur le sol.
Sans perdre de temps, Hunter claqua le coffre de sa voiture de sport sans prendre le temps de la fermer à clé ni de récupérer l’une des raisons pour lesquelles il était venu ce matin. Il se précipita vers la jeune femme, son téléphone portable à la main, espérant qu’elle tiendrait le coup.
C’est en s’approchant d’elle qu’il le croisa. Un homme relativement grand, habillé en noir et d’un visage effrayant, qui s’enfuyait comme si de rien n’était. Il aurait très bien pu l’appréhender immédiatement : il venait même de le voir ranger l’arme du crime dans sa poche, mais sa préoccupation était Franziska. S’il ne s’occupait pas d’elle, son état pourrait bien s’aggraver.
Il devait rester auprès d’elle.

Il s’agenouilla à sa hauteur, un visage bien plus expressif que celui qu’il avait au tribunal. Il semblait plus… humain.

« Franziska ! Est-ce que tu m’entends ?
- Je… Argh… cria-t-elle en fronçant les sourcils tant la douleur devenait insurmontable plus les secondes passaient. Espèce d’idiot… Appelle une ambulance…
- Franziska… Accroche-toi, s’il te plaît, je vais le faire immédiatement. »

Sans la quitter des yeux, il composa le 911 et expliqua la situation à son interlocuteur, en précisant leur localisation. « Et dépêchez-vous, il n’y a pas de temps à perdre, d’accord ?! » s’était-il exclamé à la fin de l’appel pour être sûr de se faire bien entendre.
Benjamin Hunter s’était forgé une réputation d’homme froid, calculateur, qui n’accordait pas d’importance à la vérité : pour lui, n’importe qui était coupable, et aucune justification n’était admise. En définitive, il était prêt à beaucoup pour gagner un procès. C’était ainsi qu’il était perçu ses quatre premières années en tant que procureur, et cette image lui plaisait. Mais à l’arrivée de Wright, un ancien camarade de classe mais surtout un adversaire redoutable qui lui fit perdre son palmarès, sa vision des choses a commencé progressivement à changer. Il était parti un an à l’étranger pour réfléchir à tout ce que Wright lui avait appris rien qu’en le défiant, et en était revenu en se disant que la poursuite de la vérité était la chose la plus importante. Pas un palmarès idiot de victoires qui n’étaient parfois pas méritées.
Malgré l’identité sous laquelle les gens le connaissaient, Benjamin Hunter n’était pas celui qu’on pensait : il tenait à certaines personnes, notamment Franziska von Karma. C’était la fille de son mentor, Manfred, celui qui l’avait élevé à la mort de son père lors de l’affaire DL-6. Bien qu’il soit le réel coupable, chose que Hunter ignorait pendant quinze longues années, il ne pouvait nier ces années passées en Allemagne auprès de lui et sa fille. Des années très enrichissantes puisqu’elles lui avaient permis de devenir un procureur de génie. Franziska l’avait toujours considéré comme son petit frère, alors qu’il était son aîné de sept ans. Un lien s’était formé entre eux mais Hunter savait qu’au fond, Franziska avait toujours tout fait pour être aussi bonne que lui.
Là était sa réelle revanche : gagner à un procès contre Phoenix Wright, afin de prouver à cet idiot de Benjamin Hunter qu’elle était capable de réaliser quelque chose que lui n’était jamais parvenu à faire.
Malheureusement, cela ne serait pas possible aujourd’hui.

« Tu ne peux pas t’occuper de ce procès, Franziska. Tu es gravement blessée, et l’audience commence dans dix minutes.
- Je… Je refuse de te laisser cette affaire, tu entends, Benjamin Hunter !? arrivait-elle tout de même à articuler, grimaçante sous la douleur qui la hantait alors qu’elle ouvrait à peine la bouche.
- Tu n’abandonneras jamais, hein… ? lui dit-il, un sourire amusé au coin des lèvres. Tu crois vraiment pouvoir te tenir au banc de l’accusation dans un état pareil, tremblante et ensanglantée ? Moi, j’en doute fort.
- C’est ce qui est prévu… Je refuse de te laisser la place. Je dois battre cet idiot d’avocat, réduire son score à néant ! répondit la jeune fille, le regard plein de haine.
- Tu ne feras rien du tout, Franziska von Karma. C’est moi qui me chargerais de l’accusation pour ce procès, quel que soit ton avis. Ce procès se finira comme il doit se finir.
- Toi… Tu t’es toujours mis en travers de mon chemin… Tu as toujours tout fait pour que je me sente misérable… La pauvre fille dont l’avenir était déjà tracé et qui ne pouvait pas y échapper, celle qui rêvait de s’élever plus haut que tout le monde et de devenir un génie… Mais je n’y suis jamais parvenue. Tout ça par ta faute… souffla Franziska, une larme de douleur roulant sur sa joue, elle qui refusait d’habitude de livrer la moindre pensée à qui que ce soit.
- Franziska… Tu te trompes. C’est toi qui vois les choses sous le mauvais angle. Tu n’as pas besoin d’assurer un verdict coupable dans chacun de tes procès pour être un excellent procureur. La vérité, c’est le plus important, et elle trouvera toujours un moyen de se faire savoir.
- Je refuse d’entendre une idiotie de plus sortir de ta bouche d’idiot, Benjamin Hunter… !
- Tais-toi, dit-il soudainement. Tu gaspilles tes forces inutilement. Les secours ne vont plus tarder. »

Après avoir prononcé ces paroles, le son des ambulances se fit en effet entendre au coin de la rue. Cela soulagea Hunter : Franziska avait beau être blessée, elle avait réellement tenu le coup, et sa vie ne devrait pas être en danger. Il reposa son regard sur la jeune fille, et put remarquer juste à temps une deuxième larme rouler sur sa joue. Avant de se relever, il passa sa main rapidement sur sa joue mouillée, replaçant une mèche bleutée derrière son oreille. Lui adressant un dernier sourire, il récupéra les quelques feuilles du dossier qui jonchaient le sol et se dirigea vers la salle d’audience, après avoir pris le soin d’expliquer la situation aux ambulanciers et de leur faire promettre qu’ils s’occuperaient correctement de sa grande sœur.
Il n’avait malheureusement pas le temps de l’accompagner à l’hôpital, il était déjà dix heures cinq.

« Maintenant, cela va se jouer entre nous, Wright. »

_________________
It is perfect weather for a day of world domination.


Dernière édition par Illyris le Ven 28 Aoû 2015 - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Xin Eohp
Endless Sorcerer
Endless Sorcerer
avatar

Nombre de messages : 7405
Age : 22
Localisation : Dans son immense château au fin fond du forum.
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Mer 29 Juil 2015 - 2:03

Hé, pas mal ! Si c'est ta première vraie fanfic de ce genre, chapeau ! C'est assez bien écrit pour que cela se lise sans problème et la scène choisie est assez judicieuse. Pour un premier jet tu t'en sors vraiment bien ! N'hésite pas à en faire d'autres vu que ça te plait de faire ça !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Evelina
Avocat émérite
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2018

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Ven 19 Oct 2018 - 22:04

Bonsoir ! Légitimement, j'ai décidé d'upper ce topic qui est le mien afin de poser une petite question adressée aux rares lecteurs, peut-être, que je peux encore avoir sur ce forum. Seriez-vous partants pour découvrir mes fictions écrites en anglais ? J'aurais été la première ravie d'en poster davantage en français pour agrémenter ce topic, mais malheureusement, la seule dont je dispose ne me satisfait pas vraiment et est assez vieille (trois ans, plus ou moins) donc ne correspond pas réellement à mon style actuel.
Étrangement, je me sens plus à l'aise en n'écrivant pas dans ma langue native ; il faut aussi admettre que cela contient beaucoup d'avantages lorsqu'on souhaite obtenir un lectorat sur divers sites dédiés à l'écriture.

J'espère recevoir quelques avis positifs !
Revenir en haut Aller en bas
Berserker[Red]
(G.R.A.S.)Guerrier Rouge Aguerri [S]
avatar

Nombre de messages : 5900
Age : 24
Localisation : "Celui qui habite partout, n'habite nulle part." (Martial)
Date d'inscription : 27/12/2009

Fiche Borsch Club
Points de vie:
35/35  (35/35)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent: 90

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Ven 19 Oct 2018 - 23:36

Je viens de lire cette fan-fic que, dois-je l'avouer, je ne découvre qu'aujourd'hui.
La formulation dont la narration est habile !

(Il y a juste un truc qui me chiffonne : la série AA ne se déroule-t-elle pas dans la belle contrée du Japon principalement, et pas en Amérique ? J'en veux pour preuve l'affaire 1 de AJ, où il est question de poker, et par extrapolation de "jeu d'argent", que le juge qualifie de délit https://www.kanpai.fr/societe-japonaise/paradoxe-jeux-argent-pachinko !)

Sinon n'hésite pas à publier tes récits, même en anglais (à condition que tu mettes sur le tapis ta réflexion sur tes qualités & défauts dans le topic que tu as dédié à ce sujet ! #chantage) ! Garde ton élan en tout cas.

_________________
Fan Clubs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Evelina
Avocat émérite
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2018

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Sam 20 Oct 2018 - 0:00

Eh bien on parle de Japanifornia plus exactement dans le jargon :meele: Mais il me semble que c'est à Los Angeles, je ne sais plus pourquoi, mais on avait déjà eu droit dans une cinématique à une vue un peu d4rk d'une ville y ressemblant fortement (affaire 1-5). Quoi qu'il en soit, ça n'a jamais vraiment été clair x)

Mais merci beaucoup pour ton avis !

EDIT : Va savoir pourquoi, c'est ainsi formulé sur cette page du Wikia...
-> http://aceattorney.wikia.com/wiki/Prosecutor%27s_office
Revenir en haut Aller en bas
jonrod
Magicien Game Designer
Magicien Game Designer
avatar

Nombre de messages : 11208
Age : 25
Date d'inscription : 06/09/2008

Fiche Borsch Club
Points de vie:
9999/9999  (9999/9999)
Énergie Astrale:
9999/9999  (9999/9999)
Argent:

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Sam 20 Oct 2018 - 2:31

En fait c'est un truc assez chiant, mais de ce que j'ai vu, l'endroit où se deroule le jeu change selon la langue. En japonais, c'est au Japon, en anglais c'est aux US et en francais c'est en France ^^ Un gros bordel pour la lore officiel quoi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
http://uncanaut.com http://vridnix.com
Berserker[Red]
(G.R.A.S.)Guerrier Rouge Aguerri [S]
avatar

Nombre de messages : 5900
Age : 24
Localisation : "Celui qui habite partout, n'habite nulle part." (Martial)
Date d'inscription : 27/12/2009

Fiche Borsch Club
Points de vie:
35/35  (35/35)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent: 90

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Sam 20 Oct 2018 - 12:17

La Japanifornia, ok effectivement le terme (le meme ?) est en vogue xD Voilà un mystère que Phoenix Wright ne saura résoudre, même avec la complicité d'Edgeworth.

jonrod a écrit:
En japonais, c'est au Japon, en anglais c'est aux US et en francais c'est en France ^^

Ah mais oui... Eva Cozésouci et son fameux accent Marseillais, je l'oubliais presque hahaha

_________________
Fan Clubs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Berserker[Red]
(G.R.A.S.)Guerrier Rouge Aguerri [S]
avatar

Nombre de messages : 5900
Age : 24
Localisation : "Celui qui habite partout, n'habite nulle part." (Martial)
Date d'inscription : 27/12/2009

Fiche Borsch Club
Points de vie:
35/35  (35/35)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent: 90

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Lun 22 Oct 2018 - 21:56

Désolé pour le double-post, mais je me devais absolument de partager ce gag contextuel à notre grand débat, sur lequel je viens de trébucher, pour que les profanes puissent s'en délecter !

Je me garderai dorénavant de polluer davantage ton topic


_________________
Fan Clubs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yumil
a passé trop de temps sur TVTropes
avatar

Nombre de messages : 2382
Age : 20
Localisation : QG d'XCOM
Date d'inscription : 07/07/2014

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Mar 23 Oct 2018 - 8:34


eeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeet il lui aura fallu exactement 4 ans, 3 mois et 26 jours pour découvrir ce truc qui a tourné sur le forum approximativement 574858741965741 fois.

_________________

What do you mean, "life is boring" ? are we living on the same planet ?
Revenir en haut Aller en bas
Berserker[Red]
(G.R.A.S.)Guerrier Rouge Aguerri [S]
avatar

Nombre de messages : 5900
Age : 24
Localisation : "Celui qui habite partout, n'habite nulle part." (Martial)
Date d'inscription : 27/12/2009

Fiche Borsch Club
Points de vie:
35/35  (35/35)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent: 90

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Mar 23 Oct 2018 - 10:51

Pour ça que j'ai mis "profane", pour bien faire comprendre que je suis pas le premier génie à être tombé dessus, vu les nombreuses planches de cet auteur sur lesquelles j'ai déjà pu poser mes yeux !

Anyways, j'espère que tu ne m'en voudras pas trop de t'avoir imposé ce gag une 574858741965742ème fois

_________________
Fan Clubs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Evelina
Avocat émérite
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2018

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Ven 26 Oct 2018 - 19:45

Merci de m'avoir bien fait rire malgré l'immense HS (quand j'ai vu le nombre de messages postés ici depuis mon dernier passage, j'avais presque l'espoir que tous les membres actifs aient donné leur avis).
J'essayerai de publier une ou deux histoires à l'occasion, du coup !

_________________
"Laissez-moi seul juger de ce qui m'aide à vivre."
Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
jojoelle413
Procureur impitoyable
avatar

Nombre de messages : 1015
Date d'inscription : 15/08/2016

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Ven 26 Oct 2018 - 23:14

En fait je ne sais pas trop, l'anglais ne me dérange pas du tout donc je peux facilement m'imaginer les lire. Après, les fanfics ne m'attirent pas en général, j'ai du mal à rentrer dedans. C'est plus cet aspect qui me pose question.
Mais sans doute que j'y jetterai un œil quand même, et je ne sais pas, peut-être que ça me plaira ^^

_________________

http://myanimelist.net/profile/jojoelle413
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Evelina
Avocat émérite
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2018

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Mar 30 Oct 2018 - 21:17

Bon, je vous disais il y a peu que je comptais poster ces histoires en anglais mais mes peurs sont revenues et je n'ose plus vous partager mon travail de peur de me faire dénigrer car j'ai l'audace d'écrire dans une langue qui n'est pas ma langue natale ; car on va remarquer des fautes et me titiller sur des aspects minimes... Ce qui peut sembler ridicule je l'admets mais je vais probablement encore attendre un temps avant de vous partager une histoire. ^^

_________________
"Laissez-moi seul juger de ce qui m'aide à vivre."
Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
Berserker[Red]
(G.R.A.S.)Guerrier Rouge Aguerri [S]
avatar

Nombre de messages : 5900
Age : 24
Localisation : "Celui qui habite partout, n'habite nulle part." (Martial)
Date d'inscription : 27/12/2009

Fiche Borsch Club
Points de vie:
35/35  (35/35)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent: 90

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Jeu 1 Nov 2018 - 22:31

D'un côté nous avons légion de kikoos qui spamment comme des furies en se gardant bien d'accorder les participes passés pour être sûrs de faire moins de fautes
Spoiler:
 
. Et d'un autre on a Evelina, d'un niveau légèrement en-deçà d'un Shakespeare en forme du fait de pas avoir eu la chance de naître dans un pays anglophone, qui rougit qu'on puisse pointer du doigt tel Phoenix Wright ses 3 erreurs de syntaxe

Sois un homme et publie tes histoires bon sang !

_________________
Fan Clubs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Xin Eohp
Endless Sorcerer
Endless Sorcerer
avatar

Nombre de messages : 7405
Age : 22
Localisation : Dans son immense château au fin fond du forum.
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Ven 2 Nov 2018 - 20:10

N'écoute pas ce forceur Eve', ne sort tes écrits que si tu es assez confiante pour les partager

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Evelina
Avocat émérite
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2018

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Sam 3 Nov 2018 - 22:41

Sache, Bersy (je me permets d'emprunter ce surnom pratique), que si toi et les autres êtes déçus de ce que vous allez lire, je place toute la responsabilité sur ta personne !

Voici donc une fiction que j'ai écrite à l'occasion de "l'anniversaire fictif" de l'empoisonnement de Diego Armando, pour le 27 août 2015. Je pense que c'est la plus travaillée de mes courtes histoires (j'ai d'ailleurs songé à en écrire la suite), et je n'ai plus rien écrit depuis hormis une fanfic sur Apollo et Dhurke qui risque de ne pas trop plaire (non, ce n'est pas de l'inceste, ne vous inquiétez pas, quand même j'ai des valeurs !)

* * *

Lost Happiness

August 27th, 2013

Today, Mia got up early because she was currently working on a murder case which needed a lot of attention. The trial was planned tomorrow and she hadn't a lot of time left.

When she opened her eyes at seven in the morning, Diego Armando was still sleeping next to her, a sweet smile on his lips. That sight made her smile too so she came closer to him and kissed him on the cheek.

"Sleep well, Coffee Addict." She laughed at the nickname she gave him and then went to the kitchen to prepare breakfast for them both.

Diego usually woke up between 7 and 8, so she won't have to wait him for long. Maybe he could even help her with that boring case.

She didn't even know why she accepted it when Grossberg mentioned it the day before yesterday; for kids and students, it was summer holidays and Mia really liked that period. Spending days with Diego under the sun, sitting in a café while talking about their future… She wanted to spend as much time as she could with him, and not taking cases for two or three weeks was a common arrangement.

The case seemed simple at first look: a man was poisoned by his girlfriend while they were having lunch in a famous restaurant. Mia already met with the so-called girlfriend yesterday, and she sounded frankly honest. She was entirely distraught by what happened to her lover, and due to Mia's undying faith in any client, she knew there should have been something wrong and she was going to discover it in court tomorrow.

But was she even really ready for that, again?

After the shock produced by her first trial months ago, she swore to herself that she'd never take another case anymore, to the great dissatisfaction of her boyfriend Diego. However, he has shown a so strong will to see her go back to court again that she felt more or less ready.

"A lawyer is someone who smiles no matter how bad it gets."

Those words still echo in her head. He taught her so many things during the last months; he was always so close to her after her trauma post-trial, he never let her down because he knew Mia was really affected after Fawles's death and she needed someone to take care of her.

He loved her since the beginning. How could he leave her be alone with that?

That undying faith Mia had was, indeed, taught by Diego. Despite the death of her client, a part of her knew she made the right decision by believing in him until the very end. That's why even during those six months, she knew every case Diego accepted was a case in which the client was going to be proved innocent. And she was right, indeed.

For this reason, she believed it was the right time to go back to court, after that long break. If she continued to refuse every possibility, her job will never again be necessary to her. She was 24; she couldn't stop so young in her career because of a manipulative and heartless girl.

Of course, Diego was going to assist her tomorrow. They'll be together at the defense bench, he will help her to smile and to keep going if ever the situation would become difficult, and they were going to win that trial. Eventually, Mia could get her revenge against Dahlia Hawthorne someday and the nasty woman would be behind bars for the rest of her life.

"Everything's going to be okay, Mia. Remember what he always says: you need to smile and you can't cry before the end. This trial is going to be fine. You're going to be alright." Mia found herself relieved as she had practically ended the preparation of the breakfast. She got lost in thoughts for nearly five minutes, as she was making coffee.

Diego was still in bed, so she started to eat a jam toast while looking out the kitchen's window. The city of Los Angeles was already lively despite of the early hour. Mia loved to stand in front of her window when she was alone.

However, that morning was different. As soon as she had eaten the toast, she felt nausea coming. "Weird. I am not the kind of person who's nauseous at a time like this with no reason."

She tried to fight it, but it was a lost cause. She ran to the toilet, and when she was finished, she heard Diego's footsteps behind her.

"Kitten? Are you alright?" He asked with a sleepy and worried voice while coming near to the young attorney.

"Oh my God, Diego!" Mia gasped, "Please don't look at me like that. I feel awful all of a sudden… I don't know what's going on. But did I wake you up?" She asked, concerned about the possibility of bothering him in his sleep.

"Don't worry about that, Kitten. Did you eat something bad last night?"

"No, I don't think so. Remember? We eat pasta. Pretty good pasta, by the way." She turned towards her boyfriend, trying to smile a little. Suddenly, she felt a headache and instinctively laid her hand on her forehead. "Ugh, I really don't understand what's happening. I think I'm going to take some rest."

"Yes," He took her hand and kissed her on the forehead. "Go back to bed, Kitten. I'll study the tomorrow case in your place."

"Thank you very much, Mr. Armando." She whispered with a smile and, when she was about to pass the bathroom door, Diego suddenly called her as if he suddenly remembered something of importance.

"Wait. Mia."

Diego never used her name when they were in private, except for serious business. The young woman frowned and turned back.

"Yes?"

"I find that rather strange you didn't figure it out yourself." Diego's voice became serious, but Mia still didn't understand and wondered what he was getting at.

"What are you talking about?" She asked, raising an eyebrow.

"Remember the evening two weeks ago."

Two weeks ago. It was one of the most beautiful nights they spend together since they became a couple in March.

At first, Mia thought about it with a grin appearing on her face. But seconds later, she suddenly realized and her eyes widened in shock.

"No… You don't mean-"

"But of course I mean it. You need a pregnancy test."

"Diego, I-I just can't believe it can be possible," She spluttered. "When did you think about it?"

"Only a few seconds ago, when I called you by your name."

"What are we going to do if that's… you know… I don't know what to say. I don't even know what to hope." Mia was shaken by that possibility. Pregnant at only 24 years old? She couldn't imagine that. Of course she wanted a family life with Diego, but so soon? She never really discuss with him about it. She wasn't sure about what to do, either. On the other hand, if the test was positive, she couldn't even think about the possibility to abort.

"We'll see when you'll get the results, Kitten. But for now, go take some rest and I'm going out to buy that test."

Mia nodded and went back to bed, where she lay down thinking about that possible future which just appeared to her.

*

The rookie attorney didn't have lunch at noon, in case she could felt nausea once again. Diego was absent this afternoon; he was going to meet with Dahlia Hawthorne but he didn't talk about it to Mia. Officially, he was going to court to deal with some paperwork. His return was planned around 6 pm, so Mia decided to do the test in the middle of the afternoon, when he just left their apartment.

After some minutes of intensive stress mixed to excitement, she finally got the results.

Positive. Positive. Positive.

She repeated this same word for a while, first to herself and then she finally ended by shouting it in the living room. She had never been so happy during her 24 years of life.

It'll be a difficult topic to talk about when Diego will return home because of everything that must be prepared and all of the major changes in their lives to come, but she knew he'll be as happy as she was actually.

Tears of joy began to flow down her cheeks. She wished so much him to be next to here at the moment, but she only needed to wait two more hours. She also cancelled the possibility of texting him the huge news. It won't be long since he returns.

When she calmed down, she decided to go back to work for her tomorrow case. Surely she will maybe not be in the best mood to conduct a trial, but she couldn't give up now.

About one hour after taking the case file back, she received a phone call. The number was unknown, but she decided to pick up the call anyway.

"Hello, Mia Fey here?" Mia's face changed from joy to horror five seconds later. "What? Excuse me? No, that can't be right! You must be kidding me?!" A tear started to fall from her right eye, but this time it wasn't a tear of joy. Not at all. "I'm coming right away!" She let her phone falling from her hands because of her shaking, before she could put it on the table.

Mia Fey was shocked by what she just heard on the other end of the phone.

"Diego Armando was poisoned."

How could this possibly happen?

Why now?

Who did this to him?

The same questions popped in her head all over again while she was driving to the hospital, but she wasn't able to get the answers for now.

Within some minutes, she reached her destination. She rushed in his room, not sure of what she was going to see. As soon as witnesses saw him collapse to the ground, they called for emergency. Diego apparently survived to the poisoning attempt as she was told, but fell into a coma. Mia wasn't prepared to that. She wasn't even prepared to have a baby, how could she bear that situation now?

When she pushed the door of his hospital room, he was there. Asleep, with his breath maintained by weird devices which were making the same noise, a loud and horrible "Beep" all over again.

Mia came closer to him, taking his hand and holding it as hard as she could.

She started sobbing uncontrollably; her vision became blurred because of the many tears rolling on her cheeks, "Diego… Oh my God, Diego… I'm so sorry I couldn't protect you… You need to wake up, it cannot end here… You're always saying that I must cry only in the end, but how can I cope with the pain of seeing you here on that bed, completely unconscious, almost dead? P-Please, wake up!" She screamed, unable to deal with her emotions. She felt so much sadness as she never did before, but also disgust for the person who did this to him. Mia wanted to run away from that room, but she didn't want to leave him alone. She wasn't even sure if he was hearing what she was saying, but she needed to say it. "We were so happy only a few hours ago, and now someone took you away from me… I swear I'm going to find that person, not matter how much it costs… I'll take my revenge…" She sniffed, "Remember this morning? I did the test you brought me… I'm pregnant, Diego… You need to wake up, you can wake up! I won't be able to be as strong as you want me to be if you're not here, not with those circumstances!"

Mia put her lips on his and at the moment, one of her many tears fell on his lover's face, running down his cheek as if it was a way to prove her that he, too, was feeling a lot of pain. No, he must have been sharing her endless pain.

He surely did, yes.

But now, all she knew was that she won't be able to keep her promises anymore, not without him. And certainly not handle a case which reminded her exactly her boyfriend's state.

Maybe everything was a warning. She was warned without realizing it about her lost future, future she always thought they would spend together.
Revenir en haut Aller en bas
Berserker[Red]
(G.R.A.S.)Guerrier Rouge Aguerri [S]
avatar

Nombre de messages : 5900
Age : 24
Localisation : "Celui qui habite partout, n'habite nulle part." (Martial)
Date d'inscription : 27/12/2009

Fiche Borsch Club
Points de vie:
35/35  (35/35)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent: 90

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Dim 4 Nov 2018 - 22:15

C'est très bien écrit, autant au niveau du style que de l'aspect purement "technique" (même si je n'ai pas forcément atteint le niveau pour corriger l'anglais :p). En tout cas la lecture est agréable, de mon point de vue subjectif.

Sinon pour parler de la fic en elle-même, j'étais pas ready pour le plot twist avec Mia enceinte haha, y aura-t-il une suite ? Pourquoi a-t-elle dû (ou voulu) avorter ? Ou aurait-elle un enfant caché que nous cache le scénario officiel de PW ?

Encore une fois, j'aime bien le mélange dramatique/romantique que tu installes dans les phases entre les événements officiels (les procès etc...), c'est vrai qu'en tant que joueur on a tendance à balayer ces aspects pourtant cruciaux des relations entre personnages qui ne le sont plus (en relation), ou pas mis en évidence au niveau de l'intrigue.

Edit : j'ai encore lu trop vite, effectivement il y aura une suite éventuelle

_________________
Fan Clubs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Evelina
Avocat émérite
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 09/07/2018

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Dim 4 Nov 2018 - 22:22

Red > Tout ce que je peux te dire c'est que, comme tu as fini par le constater toi-même, j'ai effectivement pensé à écrire une suite. Si tu as été attentif à ce que j'ai posté dans le topic des qualités (après tout, c'était ta propre demande), tu en déduiras que je procrastine bien trop pour m'y mettre... Mais peut-être que je vous pondrais ça durant la pause de Noël !
Et merci beaucoup pour tes commentaires

_________________
"Laissez-moi seul juger de ce qui m'aide à vivre."
Paul Eluard
Revenir en haut Aller en bas
jojoelle413
Procureur impitoyable
avatar

Nombre de messages : 1015
Date d'inscription : 15/08/2016

MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   Lun 5 Nov 2018 - 22:11

Eh bien ce n'est pas mal du tout, ça se lit très bien!

Par contre, connaissant les évènements à venir je me sentais de plus en plus mal pour Mia avant même qu'on lui annonce le drame, la pauvre...

Comme Bersy je suis très curieuse de savoir si Mia a choisi d'avorter ou si elle a un enfant caché... Ou si elle a perdu son bébé sous le choc.
Ça me paraît difficile de caser un enfant caché dans l'histoire.

_________________

http://myanimelist.net/profile/jojoelle413
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Short stories - Ace Attorney   

Revenir en haut Aller en bas
 
Short stories - Ace Attorney
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Blog] Short-story : Winter tale
» GS, Bad beat et autres fun stories
» Deux nouveaux tutos : un short et un collier en perles et crochet pour Ello
» GHOST STORIES + WHITE MOON
» congratulations - joey level one

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Phoenix Wright :: Studio Joseph :: Maison du Studio 2 :: Chez Eddy Taurial-
Sauter vers: