Zvarri ! Amateur de snackoos ou de café, défenseur des justes, vile crapule ou simple voyageur, bienvenue dans l'espace de discussion francophone N°1 pour parler d'Ace Attorney ... Et de beaucoup d'autres choses aussi !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mur de verre

Aller en bas 
AuteurMessage
Masaky
Avocat émérite
avatar

Nombre de messages : 50
Age : 19
Localisation : Dans le Château Magique de la Volupté, situé entre le Lac Mystique de la Perfection et la Forêt Enchanteresse de la Spiritualité. Ou pas.
Date d'inscription : 06/04/2012

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Mur de verre   Mar 10 Nov 2015 - 22:34

Cette fanfiction est un peu spéciale. Elle ne raconte pas d'histoire, elle explore davantage le psychisme d'un personnage en particulier, son combat fichu d'avance contre ce qu'il est et d'autres thématiques pas très gaies. Je l'ai écrite principalement en cours de philo, peut-être que ça aide aussi x)



« Tu sais ce que je vois, quand je te regarde ? Pas tes yeux, ni ta bouche, ni tes cheveux. Je ne TE vois pas, Vera... Je vois mon reflet dans ce putain de mur de verre. »

Kistoph donna un violent coup de poing dans la vitre du parloir, faisant frissonner Vera. La gardien, qui se trouvait dans un coin de la pièce quelques mètres plus loin, interpella Kristoph.

« Refaites ça encore une fois et je mets fin à la visite ! »

Kristoph se calma et se remit parfaitement droit sur sa chaise, avec cette prestance habituelle qui ne l'avait pas quitté, même lorsqu'il avait dû troquer ses costumes taillés sur mesure pour un uniforme orange orné d'un humiliant numéro de matricule.

« Ne crois pas que c'est quelque chose de nouveau pour moi. Je me suis toujours heurté à des murs de verre. Mais il semblerait que le tien m'ait laissé plus de cicatrices que les autres. »

Kristoph voulu donner un autre coup de poing dans la paroi qui le séparait de Vera, mais il se retint et posa seulement la paume de sa main sur l'épais vitrage. Vu d'ici, il lui semblait que ses doigts se resserraient autour du visage de la jeune fille, et auraient pu l’écraser sans effort. En se crispant, sa main révéla sa cicatrice, et le gonflement de ses veines montra sa véritable force physique, celle qu'il avait toujours dissimulé derrière des vêtements bien repassés et une attitude de gentleman. Difficile de croire que cette main, qui pouvait manipuler la porcelaine la plus fine sans la briser, aspirait maintenant à réduire un être humain en charpie.

« Vous m'avez aussi laissé des cicatrices... »

Kristoph leva brusquement les yeux vers Vera. Il l'avait à peine entendue parler depuis la mort de son père, et à vrai dire, il pensait ne plus jamais entendre sa voix. Le regard de la jeune fille était fuyant, alors que le sien la fixait, la transperçait de part en part. Il était transparent et elle était opaque.


La mort de son père avait été un coup dur pour Vera, et avait renforcé le mur qui la suivait partout et qui l'isolait du monde. Pourtant, lorsque la justice avait été rendue, son apaisement avait été tel que le mur s'était fissuré. Pour la première fois depuis longtemps, elle avait laissé parler ses émotions et avait décidé de prendre son destin en main. On lui avait suggéré de vendre ses tableaux pour vivre et de reprendre l'atelier de son père. Alors que Drew Misham n'avait jamais eu de véritable talent, sa fille était née avec un don pour le dessin et la peinture. La sentence de Kristoph avait été prononcée depuis six mois, et pendant ce laps de temps, Vera avait peint plusieurs tableaux qu'elle avait pu signer fièrement de son véritable nom. L'affaire avait mis la famille Misham sous le feu des projecteurs, et les tableaux étaient vendus avant même d'être terminés.

Mais en ce moment, Vera cherchait des idées pour son nouveau tableau. Elle voulait rendre hommage à ceux qui l'avaient aidée dans sa nouvelle vie, et elle avait rempli son carnet de croquis de visages qui lui étaient devenus familiers. Pour le décor, elle ne savait pas encore ce qu'elle souhaitait. Des lieux comme le tribunal ou le commissariat de police étaient exclus, car leur aspect trop solennel la rebutait. Elle pensait à un endroit plus festif, comme un cirque ou une salle de concert.

Vera ouvrit son carnet de croquis et commença à dessiner rapidement, faisant passer son regard du visage de Kristoph à la feuille de papier qui crissait sous la mine. La feuille se déformait, se déchirait presque alors que Vera traçait des lignes acérées qui finissaient par former la trame d'un visage dont on pouvait déjà deviner la crispation.

« Je suis venue pour clore l'affaire. Vous êtes le seul que je n'ai pas encore dessiné. »


Kristoph avait rencontré pour la première fois Drew Misham seize ans auparavant. A ce époque, le père de Vera était encore illustrateur et avait été invité à donner une conférence dans son lycée à cette occasion. La conférence avait été requise par un sombre professeur d'arts plastiques qui ne venait au lycée qu'une fois par semaine pour s'occuper d'une poignée d'élèves, et elle avait eu lieu dans la réserve où étaient conservées les sculptures de ceux-ci.
Les élèves étaient assis devant Drew, éclairé par la seule fenêtre de la pièce, placé stratégiquement pour attirer l'attention. En face de lui, des sculptures de tous types étaient entassées les unes sur les autres. Il y avait beaucoup de terre cuite, un peu de bois et du papier mâché ; et dans un coin, un peu à l'écart, une chose qui ne ressemblait pas aux autres. C'était une double plaque de verre, séparée par un espace de quelques millimètres à peine. Elle était tenue debout et assemblée par un cadre métallique, une structure rigide qui l'empêchait de bouger. Ce qui était particulier et qui attira l'attention de Drew, c'était que l'une des plaques était fissurée de part en part. Les fissures partaient d'un gros impact situé au centre de la plaque, qui faisait à peu près la taille d'un poing humain. La plaque n'avait pas éclaté car elle était soutenue par l'autre plaque derrière elle. Mais même si tous les morceaux étaient toujours en place, ils étaient visibles, très détachés les uns des autres, et la plaque semblait être en sursis, comme un objet en équilibre instable qui aurait pu chuter n'importe quand.

Pendant toute la conférence, Drew avait fixé l'objet avec un léger malaise. A mesure qu'il se détachait de l'objet et revenait y poser son regard, celui-ci lui apparaissait alternativement d'une précision extrême, comme le travail d'un chirurgien, et d'une violence inouïe, comme une décharge électrique.
L’œuvre avait un titre : elle s'appelait « Mur de verre ». Et, écrit en tout petit, en bas à droite de la plaque fissurée, il y avait un nom : Kristoph Gavin.


« Tu es inaccessible, Vera. Je n'ai pas réussi à te rallier à ma cause. Je n'ai pas réussi à te faire taire.
JE N'AI MÊME PAS REUSSI A TE TUER ! »

Vera rajouta quelques ombres aux endroits stratégiques. Lorsqu'il était aussi hors de lui, Kristoph semblait beaucoup plus vieux. Le dessin semblait s'agiter à mesure que le crayon de Vera rectifiait ses traits pour les rendre conformes à ce qui se passait devant elle.

« Monsieur Gavin ? Arrêtez de bouger, s'il vous plaît... »

Kristoph n'arrivait pas à calmer son rythme cardiaque, alors qu'il voyait les visiteurs circuler de l'autre côté de la paroi de verre. Certains restaient quelques instants statiques à l'observer. Ils le dévisageaient, et il n'avait pas conscience de leur avoir lancé le premier ces regards insistants.
Il était du mauvais côté du mur de verre. Il était un animal dans une cage, et chaque jour serait pour lui un grain de sable dans un sablier, écrasé par le poids de ceux qui restaient à venir et horrifié par la vue de ceux qui étaient déjà passés.

Alors qu'il baissait la tête pour ne plus se prendre au jeu des regards, ce fut une voix étrangement assurée qui le rappela à l'ordre.

« Monsieur Gavin ? Enlevez vos lunettes, s'il vous plaît... Les reflets m'empêchent de voir vos yeux. »
Revenir en haut Aller en bas
Ema Skye
Procureur débutant
avatar

Nombre de messages : 426
Age : 26
Date d'inscription : 04/03/2015

MessageSujet: Re: Mur de verre   Mar 10 Nov 2015 - 23:28

Je ne suis pas très fanfictions d'habitude, mais je dois reconnaître que la tienne est vraiment bien écrite.
C'est très agréable à lire !  
Et comme je me suis remise à Apollo Justice récemment, ça me donne encore plus envie de revoir la fin. :ok:

_________________


★ Fan-Clubs ★
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Balexir
Voleur masqué
avatar

Nombre de messages : 4251
Age : 18
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 30/08/2014

MessageSujet: Re: Mur de verre   Mar 10 Nov 2015 - 23:42

J'ai beaucoup aimé !

En plus, Gavin est mon personnage préféré, et ta fanfiction retranscrit bien sa personnalité !

Beau travail !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mur de verre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mur de verre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Phoenix Wright :: Studio Joseph :: Maison du Studio 2 :: Chez Eddy Taurial-
Sauter vers: