Zvarri ! Amateur de snackoos ou de café, défenseur des justes, vile crapule ou simple voyageur, bienvenue dans l'espace de discussion francophone N°1 pour parler d'Ace Attorney ... Et de beaucoup d'autres choses aussi !
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une petite histoire du Cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Soyokaze
Communiste sensuelle
avatar

Nombre de messages : 7765
Age : 22
Localisation : Costa del Sol
Date d'inscription : 02/07/2012

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Une petite histoire du Cinéma   Mer 24 Fév 2016 - 17:00

Et voilà une première idée de topic qui me vient, qui sera accompagnez d'un second topic plus large et moins centré sur l'histoire et le cinéma.

Pourquoi une "petite" histoire ?

Parce que l'on va parler du cinéma comme expérience personnelle ! Et je m'adresse bien sur à vous ! Beaucoup d'entre vous aime le cinéma, en parle assez librement. Je pense qu'on regarde plus de film qu'on ne lit de livre, car plus "simple" moins long aussi. Et puis c'est aussi le média qui a pris la place du livre, qui est d'ailleurs en train de se faire remplacer par le format série, autre média qu'on séparera du cinéma, car le Cinéma ce n'est pas une Série. Ce sont deux médias proches mais qui diffèrent même si beaucoup de cinéastes prennent d'assaut le média (on citera Martin Scorsese et son nouvellement Vynil, les Wachowski et leur fabuleux Sense8 que j'encourage à aller voir, et puis en tant que producteur on a les frères Coen et Fargo, qui reprend leur film du même nom).

Mais le sujet central de ce topic étant le cinéma, nous nous en tiendrons à ce média. Et là intervient le cœur de ce topic: parlons de cinéma, parlons de son histoire, de son évolution, du passage d'un cinéma en noir et blanc à un cinéma en couleur, à ce cinéma muet et très expressioniste aux grands music-hall portés sur grand écran, à l'Âge d'Or des années 50, fabricante de rêve, pour finalement résulter au Nouvel Hollywood, pépite du cinéma américain qui résulta sur un échec, faisant naître l'ère du Blockbuster que nous connaissons aujourd'hui.

Là, je vous invite à apporter votre pierre à l'édifice. C'est un grand souk où l'on peut aussi bien parler de film d'auteur, de Nouvel Vague, de Disney, d'apogée cinématographique Marvelien, d'écriture, de comédie, française ou anglaise... de cinéma japonais, de sa grande influence sur les Trois Sergio et le cinéma italien mais aussi de son influence sur un géant qui tua le Nouvel Hollywood, La Guerre des Etoiles.

Apportons chacun un peu d'information à notre voisin. Un peu d'eau à notre moulin.

Et pourquoi "histoire" et pas "Histoire" ?

Tout bêtement parce que j'aimerais que chacun raconte pourquoi vous regardez des films. Quelles œuvres vous touchent et pourquoi ? Que cherchez-vous quand vous acheter un ticket de cinéma, quel genre vous attire ou ne vous attire pas ?

J'aimerais qu'on mêle intellectualisme et intimisme. Deux grands mots en I sans y mettre un point.

Pour ma part, aujourd'hui en ce 24 février, au cours duquel j'irais voir The Revenant , je ne peux m'empêcher de voir mon petit bout de moi s'intéresser de plus en plus à ce média. Je veux devenir illustratrice, il serait donc plus logique que je connaisse mes illustrateurs sur le bout des doigts, que je parle à tout va de gens comme Brecht Evans et son Panthère, de Riad Sattouf (il faut vraiment que je lise L'Arabe du Futur un jour) ou encore de Joan Sfar (coloriste délicieux, réalisateur de mon amour de chanteur, Gainsbourg, Vie Héroïque). Et pourtant.

Pourtant, c'est le cinéma que j'aime, le cinéma qui est mon amour, platonique devenu passionnel. Plus que l'histoire dans un film, j'aime le plan, j'aime la fin ouverte, j'aime l'expérimental. J'aime quand on passe du noir et blanc à la couleur (coucou Kill Bill 2), j'aime quand la musique devient le corps du film que je regarde (coucou Phantom of the Paradise), j'aime quand la caméra ne se coupe pas, qu'elle tourne un plan séquence tournant (Et là, on arrive sur du Blow Out ou du Carrie...). Et même quand le sujet d'un film ne me plaît pas, même quand je suis frustrée, je me dois d'être émerveillée au fond devant l'ingéniosité de Antonioni et de Blow Up.

Quand on parvient à allier musique et image, qu'on parvient à faire naître un sentiment et une réflexion, qu'on est tout retourné par une oeuvre, alors je ne regrette pas mon amour.

Longue tirade, que je compléterais quand je songerais bon de compléter.

A VOUS M'SIEURS DAMES !

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://adeirislaloutre.tumblr.com/
SweetyTwilight
Le Soleil de l'Hiver
avatar

Nombre de messages : 2140
Age : 16
Date d'inscription : 02/03/2014

Fiche Borsch Club
Points de vie:
1504/1504  (1504/1504)
Énergie Astrale:
1480/1480  (1480/1480)
Argent: 1,599,000 Yen

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Dim 20 Mar 2016 - 1:15

Oh mon dieu, ce topic est resté vide depuis tout ce temps...?
Je vais essayer de dire quelque chose pour commencer, malgré ma très maigre expérience dans le domaine et je ne sais pas du tout quoi dire ! o/

Pour moi, j’aime beaucoup les films d’animation ! Ils ont un quelque chose que les films avec acteurs n’ont pas. Un quelque chose qui leur sont totalement unique, propre, et charmant ! C’est aussi surtout qu’on ne pourra pas le reproduire dans la réalité, pas même avec les meilleurs effets spéciaux de derniers cris.
Les premiers films qui me viennent sont certainement ceux du studio Ghibli, qui est très talentieux par sa maîtrise artisanale. J’ai aussi eu un coup de coeur récemment, c’était il me semble The Guardians Rise (Les Cinq Gardiens), qui franchement m’a vraiment plu avec sa brindille de rêveries, d’espoir et de tendresse. Ah franchement, je l’ai beaucoup aimé celui-là. Au passage il faudrait que je me motive d’aller voir Vice-Versa, dont tout le monde vante les mérites. Il est si bien comme on le dit ?
Du coup, ce sont principalement les films d’animations qui m’attirent le plus...!
Sinon, ce qui me fait totalement craquer aussi, c’est le sentimental. Dans les bouquins, dans les animes... mon dieu, c’est vraiment la première chose que je tilte en premier. Enfin, sentimental, j’aime le sentimental léger, timide, doux, celui qui ne va pas trop loin. Le dernier cas cité, je trouve ça parfois inintéressant à la longue.

Bon du coup, au final j’avais quelque chose à dire, haha.
Je ne sais pas si c’est à quoi tu t’attendais, mais voilà ! Je tenterai de continuer et développer mes idées si j’ai le temps ! ^^

Tschüss ! o/

_________________
"Never left without saying Goodbye..."



Revenir en haut Aller en bas
Xin Eohp
Rédacteur divin
avatar

Nombre de messages : 6612
Age : 20
Localisation : Dans son immense château au fin fond du forum.
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Dim 20 Mar 2016 - 17:16

J'ai promis de faire un long post sur le sujet car très intéressant mais pas trop le temps de me pencher dessus mais vraiment c'est promis ce sera fait :okay:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
DjRidoo
Petit chinois qui danse
avatar

Nombre de messages : 5358
Age : 20
Localisation : I am Mad scientist! It's so cool! Sonuvabitch!
Date d'inscription : 31/12/2011

Fiche Borsch Club
Points de vie:
14/25  (14/25)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent: 120

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Dim 20 Mar 2016 - 20:52

Xin Eohp a écrit:
J'ai promis de faire un long post sur le sujet car très intéressant mais pas trop le temps de me pencher dessus mais vraiment c'est promis ce sera fait :okay:


Je le promet moi aussi.

Perso, il faut juste que je trouve une amorce solide, je tiens pas à faire un post qui se barre en live parce que j'improvise.

_________________


Cowboy Bebop:
 



fan club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Phoemarv
Procureur débutant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 18
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/12/2014

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Lun 21 Mar 2016 - 19:32

Je suis d'accord avec SweetyTwilight, les films d'animations sont vraiment différents (positivement) que les films avec acteurs, et sont aussi sous-évalués à la catégorie enfant. Mais bref, le cinéma pour moi est un moyen de faire passer un message. Mais ce moyen est, on va dire, beaucoup plus abordable au premier abord, puisqu'il s'agit principalement de regarder des images. Mais non, le film c'est aussi le son. Le film, c'est aussi le jeu d'acteur. Le film, c'est aussi la direction artistique. C'est ça que j'adore dans le cinéma, il faut penser à tout, mais nous on ne pense à rien, on ne retiens juste ce qui nous a frustré sans remarqué les détails qui sont la plupart du temps magnifique.
C'est pour cela que le cinéma est mon art préféré, et que j'aime autant le regarder que le pratiquer.

(En vrai j'avais penser à tellement de choses à mettre ici mais je reviendrais plus tard je pense ^^' )

_________________


Wright Anything Agency


Fan Club !:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://phoemarv-and-co.fr/
Soyokaze
Communiste sensuelle
avatar

Nombre de messages : 7765
Age : 22
Localisation : Costa del Sol
Date d'inscription : 02/07/2012

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Lun 21 Mar 2016 - 21:57

Ouah, MERCI ! XD Je commençais à désespérer dis donc.

Le cinéma d'animation est souvent associé à un public innocent. Qu'on peut relier à la bande dessinée par ailleurs. Pourtant, si pour la BD on connait pas mal d'oeuvres qui tend vers un public mature (quand on lit les Charlie Mensuels des années 90 avec pas mal de ses cases érotiques, on a notre réponse.)

Le cinéma d'animation n'échappe pas à cette règle. Comme beaucoup associe ce genre à Disney (puis Pixar), on oublie beaucoup que le cinéma d'animation est aussi une forme expérimentale. Enfin, là je vais plus vous montrer de l'animation dans le cinéma et le cinéma expérimental:





Et puis bien sur dans le cinéma, on a la scène de Kill Bill.



Et puis dans les films d'animation pas du tout pour enfant on a Fritz the Cat, tiré de la bande-dessinée éponyme de Robert Crumb (attention, interdit aux plus jeunes, risque de boobs et de sex scene :))

https://www.youtube.com/watch?v=PADIloikkhg

Mais bon, si vous parlez du bon vieux cinéma d'animation, n'oubliez pas les studios Aardman (Chicken Run, Les Pirates et les incontournables Wallace et Gromit et Shaun le Mouton), Paul Grimault et son sublime Le Roi et l'Oiseau ou encore Sylvain Chomet avec Les Triplettes de Belleville ou encore le beau et relaxant voyage en Ecosse avec L'Illusionniste.

Personnellement, mon film d'animation préféré, c'est sans doute Le Géant de Fer. Mais après, je suis née dans Disney, mon père étant un grand amateur d'animation et un grand fan de Disney de l'époque d'or (quand Disney était au commande). Et, quand j'ai revu Blanche-Neige et les Sept Nains, je n'ai pu que sentir de l'admiration devant un si beau travail. Malgré ce qu'on peut dire, Disney a apporté énormément, et après avoir failli disparaître deux fois, la société reste quand même l'une des plus influentes du monde. C'est assez impressionnant de le constater.

Et les studios Ghibli sont leur digne héritier en terme d'animation traditionnelle. :)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://adeirislaloutre.tumblr.com/
Phoemarv
Procureur débutant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 18
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/12/2014

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Lun 21 Mar 2016 - 22:57

C'est que sans Disney, le cinéma d'animation n'aurait pas la notoriété d'aujourd'hui ou l'aurait obtenu plus longuement. En contrepartie, Disney à sous-catégorifié l’animation pour le jeune public...

_________________


Wright Anything Agency


Fan Club !:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://phoemarv-and-co.fr/
Soyokaze
Communiste sensuelle
avatar

Nombre de messages : 7765
Age : 22
Localisation : Costa del Sol
Date d'inscription : 02/07/2012

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Mar 22 Mar 2016 - 9:26

J'irais pas jusqu'à dire qu'il l'a sous-catégorifié. Enfin, encore moins ces dernières années, au contraire. Depuis que John Lasseter est aux commandes, il a carrément fait renaître Disney.

Faut savoir que pendant les années 2000, Disney a failli couler à nouveau (ce qui avait déjà été le cas à la mort de Disney). Paradoxalement, je trouve que la période du début 2000 est l'une des meilleures: Mulan, L'Atlantide et la Planète au Trésor font partis de mes Disney préférés. Bref, les années 2000 c'est un dur passage 2D>3D, les sujets marchent moins...

Arrive John Lasseter en 2009, chef artistique de PIXAR qui cartonne, fervent défenseur de la 3D. La Princesse et la Grenouille sort, et permet un renouement avec le Disney traditionnel : conte de fée et princesse, tout en y ajoutant des nouveautés (une princesse disney qui possède une personnalité, youhou !). Disney a sorti les classiques suivant ensuite, entre 2010 à maintenant:

- Raiponce
- Les Mondes de Ralph
- La Reine des Neiges (projet en pause depuis les années 50)
- Les Nouveaux Héros (en collab' avec Marvel)
- Zootopie

Je vais pas parler de Raiponce sinon je vais être clairement subjective. Je déteste la Reine des Neiges (enfin, je trouve pas qu'il mérite autant de ce qu'on lui a déservi) mais il faut avouer qu'il y a une forme de transition. Il reste les chansons qui faisaient tout un Disney a une époque, il y a la/les princesse(s), il y a l'histoire d'amour. Ok. Bon. Mais voilà, y a une autocritique de Disney, le fait que l'amour ne tombe pas du ciel, qu'on ne tombe pas amoureux du premier regard. L'amour peut arriver (cf Kristoff) mais il faut connaître la personne pour tomber amoureux. On reste dans quelque chose d'idéaliste parce que Anna trouve l'amour de sa vie, mais il y a une forme d'évolution...

Et là, viens Zootopie. Pas de chanson, pas de musique, pas de gnangnan. Des références à tirlarigo, de l'humour qui va plus toucher un adulte qu'un enfant, un décalage très bien pensé.. Et puis l'évolution de Judy Hopps. Dans Zootopie, le personnage principal part sur ce principe: tout le monde peut être ce qu'il veut à Zootopie. A la fin, elle réalise que non, le monde n'est pas beau et parfait, mais, sans tomber dans un pessimisme contre-disney, on peut lutter pour essayer d'avoir un monde plus égalitaire et lutter contre les préjugés. Je pense que Disney essaie de rendre ses films plus matures, c'est un plus.

Ah, mon dernier exemple de leur politique que non, le cinéma d'animation n'est pas que pour les enfants: Vice-Versa. C'est clairement un film qui, au premier degré peut être vu de tous, mais au second est clairement compréhensible principalement par les adultes. C'est un film d'une grande intelligence.

Et...(spoiler Vice-Versa):
 

Je pense qu'il y a une lente évolution dans le cinéma d'animation "pour enfant". Mais je pense que les mœurs vont évoluer avec nos générations. On est dans une transition et je pense que les sociétés du cinéma d'animation ont déjà commencé à viser dans leur film aussi bien les petits que les grands.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://adeirislaloutre.tumblr.com/
Lonel
Cycling anyone
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 19
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 26/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
20/31  (20/31)
Énergie Astrale:
2/1  (2/1)
Argent: 1120 picarats

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Mar 22 Mar 2016 - 12:46

Curisuesement, j'allais dire de quoi pour remettre en doute l'importance de Disney dans le domaine de l'animation, mais tu vois, je constate tout à coup que je ne suis pas le seul à voir "La reine des neiges" comme poudrezauxyeuxtesque, et au final bien plus un coup de Marketting qu'un réel progrès. C'est triste de voir quand même de constater ça, souvent, que dans les grandes productions le moindre bon coup ne devient rien d'autres qu'un prétexte pour plus de pub, ne devient qu'une couverture pour faire paraître le film plus grand qu'il ne l'est. Peut-être qu'on saurait plus les apprécier, aussi minimes peuvent-ils être, ces bons coup, si on n'en faisant pas tout un flon-flon, non?
------------------
Ceci dit, j'écrirai bien moi aussi un pavé pour alimenter le sujet principal (j'aime pas dire topic), mais je vous préviens: il va y avoir beaucoup de variété, ça c'est sûr, mais il va aussi y avoir une mention assez développée de Ghibli, vous êtes prévenus. Et de l'animation Québécoise, ainsi que l'animation en général. Donc ceux qui sont tannés de m'entendre toujours parler des mêmes trucs, bah...

_________________


Fanclub de godot:
 

déconnages divers:
 
Revenir en haut Aller en bas
DjRidoo
Petit chinois qui danse
avatar

Nombre de messages : 5358
Age : 20
Localisation : I am Mad scientist! It's so cool! Sonuvabitch!
Date d'inscription : 31/12/2011

Fiche Borsch Club
Points de vie:
14/25  (14/25)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent: 120

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Mar 22 Mar 2016 - 19:06

Tiens, d'ailleurs, tu évoques Fritz the Cat, Olivia, si un jour tu trouves où choper une version VOSTFR du film, et une de Coonskin (un autre film de Bashki, le réal de Fritz the Cat, qui a également accouché du Seigneur des anneaux en dessin animé, et de cool world, dont avait parlé Fred et Seb), tu me la files, ok?

Coonskin était aussi classé X, d'ailleurs, mais y avait BARRY WHITE en VO, donc je veux le voir. C'est également le seul film d'animation que l'on peut affilier à la Blaxpoitation.

Perso, pour l'animation, la plupart des Disney, Pixar et Dreamworks récents, je vous avoue que j'ai eu l'impression de toujours voir le même film. Ce qui m'agace, d'ailleurs, car j'ai cru comprendre que la plupart avait été bien reçu par la critique, donc je me dis que j'ai loupé le coche...

C'est d'autant plus amusant que je n'ai aucun problème avec l'animation nippone, alors qu'on pourrait lui faire exactement le même reproche.

_________________


Cowboy Bebop:
 



fan club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soyokaze
Communiste sensuelle
avatar

Nombre de messages : 7765
Age : 22
Localisation : Costa del Sol
Date d'inscription : 02/07/2012

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Mar 22 Mar 2016 - 19:13

Il y est sur youtube, mais en vo malheureusement... Je crois que je l'avais vu y a pas mal de temps en replay sur arte de mémoire.

Parce que c'est le même genre de scénario que tu trouves ? Ou bien la 3D ? :meele:

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://adeirislaloutre.tumblr.com/
Phoemarv
Procureur débutant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 18
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/12/2014

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Mar 22 Mar 2016 - 20:14

S'il y a un film d'animation que je vous conseillerai de voir, c'est Les Triplettes de Belleville, juste incroyable je trouve !
Sinon il va falloir que je regarde Zootopie, le trailer m'avait bien fait marré je suis curieux de voir ce que cela donne.

_________________


Wright Anything Agency


Fan Club !:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://phoemarv-and-co.fr/
Yumil
a passé trop de temps sur TVTropes
avatar

Nombre de messages : 1968
Age : 19
Localisation : QG d'XCOM
Date d'inscription : 07/07/2014

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Mar 22 Mar 2016 - 20:32

j'appuie, les triplettes de belleville les barres de rire que j'ai tapé en le matant.

_________________

What do you mean, "life is boring" ? are we living on the same planet ?
Revenir en haut Aller en bas
Lonel
Cycling anyone
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 19
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 26/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
20/31  (20/31)
Énergie Astrale:
2/1  (2/1)
Argent: 1120 picarats

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Mar 22 Mar 2016 - 20:41

C'est vrai qu'il est chouette, mais la 3d est pas terrible, l'eau et les explosions tranchent carrément avec la 2d, sérieux :meele:

Nan, j’aime beaucoup moi aussi. Tfaçon, comment ne pas aimer un film où il y a la mafia du vin français qui se ballade en 2cv-limousinnes avec un nez de 3m de long?
D'ailleurs, du même réalisateur mais par contre pas très comique, il y a l'illusionniste, je sais pas si certains l'ont vu ici...

_________________


Fanclub de godot:
 

déconnages divers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soyokaze
Communiste sensuelle
avatar

Nombre de messages : 7765
Age : 22
Localisation : Costa del Sol
Date d'inscription : 02/07/2012

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Mar 22 Mar 2016 - 21:26

Soyokaze a écrit:
Mais bon, si vous parlez du bon vieux cinéma d'animation, n'oubliez pas les studios Aardman (Chicken Run, Les Pirates et les incontournables Wallace et Gromit et Shaun le Mouton), Paul Grimault et son sublime Le Roi et l'Oiseau ou encore Sylvain Chomet avec Les Triplettes de Belleville ou encore le beau et relaxant voyage en Ecosse avec L'Illusionniste.

Quand tu prédis le futur de la conversation genre 6 posts avant mais que personne s'en souvient.



L'Illusionniste est tristement drôle. Et puis grave contemplatif.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://adeirislaloutre.tumblr.com/
Lonel
Cycling anyone
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 19
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 26/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
20/31  (20/31)
Énergie Astrale:
2/1  (2/1)
Argent: 1120 picarats

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Mar 22 Mar 2016 - 22:05

On peut parler de l'office national du film (du Québec (oui, ok, bon, en théorie c'est l'office nationnale du film du Cranada, mais chut!)); de nombreux cinéaste québécois ont expérimenté dans le domaine de l'animation et même inventé diverses techniques. Ce sont des québécois qui ont inventé le tout premier logiciel d'animation 3d, Softimage, ou encore l'écran d'épingles. Outre cela, on a aussi Frédéric Back (Crac, l'homme qui plantait des arbres: )
Spoiler:
 

_________________


Fanclub de godot:
 

déconnages divers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Phoemarv
Procureur débutant
avatar

Nombre de messages : 462
Age : 18
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 07/12/2014

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Dim 24 Avr 2016 - 17:03

J'ai effectivement vu Zootopie, ce film est vraiment une petite révolution disneyrienne ! ^^'

_________________


Wright Anything Agency


Fan Club !:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://phoemarv-and-co.fr/
Lonel
Cycling anyone
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 19
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 26/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
20/31  (20/31)
Énergie Astrale:
2/1  (2/1)
Argent: 1120 picarats

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Jeu 4 Aoû 2016 - 17:25

Tiens, je sors le sujet de la poussière. Alors moi, j'ai toujours été assez varié dans mon appréciation du cinéma. Autant, je ne suis pas vraiment fan d'action "juste pour être cool", autant quand c'est pas gratuit, quand il y a de bons personnages, quand leur personnalité est "balancée", quand le suspens est bon, je peux aisément accrocher. Heh, j'ai même pu apprécier Mad Max ~ Hit the Road, ne serait-ce que pour sa réalisation générale et le fait d'avoir pu faire marcher une idée tout bête. 'Faut dire que plus jeune, mes parents m'ont fait regarder toutes sortes de films. Après, en général, ma préférence est pour les films plus "passifs" et plus tournés vers le développement des personnages. Pour la peine, je tiens à mentionner les films d'Isao Takahata comme étant parmi mes favoris au niveau de la réalisation. Sinon, évidemment, quand je veux un film "bête" et divertissant, en général, j'ai un penchant pour les films volontairement drôles, puisque comme je le disais, je ne suis pas particulièrement emballé par l'action en elle même.
Pour finir, comme vous-vous en doutez, je suis un très grand amateur d'animation depuis que j'ai vu Le vent se Lève au cinéma qui est selon moi LE chef-d’œuvre de Miyazaki. J'ai plein de choses à dire sur le sujet, mais plutôt que de le faire pêle-mêle, je vais vous présenter ma petite collection de films d'animation, et si vous êtes curieux vous n'avez qu'à me poser des questions sur les films présents, me dire desquels vous voudriez que je parles, peut importe pourquoi, lesquels vous aimez aussi, lesquels retiennent votre attention:
https://www.dropbox.com/s/dx8wt2qresamqlu/P8041230.JPG?dl=0
(ps: je ne les ai pas tous achetés encore, mais j'ai vu tout les Ghiblis sans exceptions (en excluant les courts-métrages)

_________________


Fanclub de godot:
 

déconnages divers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Xin Eohp
Rédacteur divin
avatar

Nombre de messages : 6612
Age : 20
Localisation : Dans son immense château au fin fond du forum.
Date d'inscription : 30/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Ven 5 Aoû 2016 - 0:27

J'ai encore oublié de répondre à ce topic depuis le temps Je le ferais en rentrant de vacances.

Tiens, comme tu voulais des questions Lonel, qu'est-ce que t'as pensé de Roger Rabbit ? T'as apprécié le mélange film d'animation/film "live" ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Lonel
Cycling anyone
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 19
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 26/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
20/31  (20/31)
Énergie Astrale:
2/1  (2/1)
Argent: 1120 picarats

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Ven 5 Aoû 2016 - 1:42

Xin Eohp a écrit:
J'ai encore oublié de répondre à ce topic depuis le temps Je le ferais en rentrant de vacances.

Tiens, comme tu voulais des questions Lonel, qu'est-ce que t'as pensé de Roger Rabbit ? T'as apprécié le mélange film d'animation/film "live" ?

Who framed roger rabbit?

Personnellement, étant né vers la fin des années 90- début des années 2000, c'est sûr que la nostalgie ne joue pas vraiment pour moi. Ceci dit, je trouve le film plutôt appréciable, même en vf sur un vielle VHS. Déjà, le mélange en tant que tel est vraiment réussi; personnellement, je trouves qu'on a vraiment l'impression que les personnages animés et réels interagissent entres eux. D'après ce que j'ai pu lire dans The Animator's survival Kit de Richard Williams, l'animateur responsable du film, c'est le résultat à la fois de ses talents et sa créativité et de ceux des acteurs. Dans une scène, par exemple, où l'acteur ne regardait pas à la bonne hauteur, il a su adapter la séquence sans que quiconque ne s'en aperçoive. Et même si on voit par moment un peu la limite des cellulos dû à l'absence des technologies numériques style fond vert, le résultat, aujourd’hui encore, tient debout. Les mouvements sont travaillés au détail près, les personnages dynamiques, le seul point que j'aurais à reprocher est le fait de n'être pas particulièrement drôle, juste amusant la plupart du temps. Étant donné le scénario prévisible, on s'entend que c'est surtout l'ambiance, l’humour, les personnages et les effets qui feront la force du film. Du coup... Je pense que c'est une bonne source aussi pour ceux qui apprennent l'animation, toutes techniques confondues: 3d physique, 3d numérique, 2d physique, 2d numérique, et je conçois que ce soit un classique, mais honnêtement, à ce niveau là, le film a un peu vieilli puisqu'il a justement perdu ce côté nostalgique, qui, rappelons-le, était, pour l'époque, tout les personnages avec lesquels les plus vieux ont pu grandir à cette époque-là. Disons que je ne le regarde en entier souvent, mais une fois ou deux par année c'est sympa. C'est globalement bon, mais pas incroyable. (bien sûr, techniquement c'est plus qu'excellant, mais c'est juste un aspect malheureusement)

_________________


Fanclub de godot:
 

déconnages divers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wolv Hunter
Procureur impitoyable
avatar

Nombre de messages : 1464
Age : 26
Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Dim 7 Aoû 2016 - 13:38

Bon. J'avais vu ce topic y a 3 jours, je l'avais lu en diagonale et c'est un sujet qui me plaît. Je m'étais donc promis de poster ma contribution dessus, et donc c'est désormais chose faite xD

Alors. En 1er lieu, je met l'OST de Kingdom Hearts 2 pour poster mon message

Donc, pour la petite histoire ...faut savoir que j'ai grandi dans une famille qui n'etait pas très tournée films ...j'en ai bien vu quelques uns, genre Les Choristes, Amélie Poulain, etc ...des gros films a succès, en gros. Mais jusqu'a mes 18 ans, j'avais quasi aucune culture cinématographique.

A 18 ans, j'ai commencé a avoir mon indépendance financière, j'ai commencé a pouvoir aller au ciné, et voyant que ça me plaisait j'ai commencé a regarder de plus en plus de films. Le cinéma, j'aime ça, j'y vais encore des que je peux. Passer 2h coupé de tout, c'est un truc que j'aime, et j'aime l'ambiance générale des cinémas. La, avec le boulot, et vu que j'habite loin de la ville j'y vais de moins en moins, mais avant de bosser j'etais capable d'aller au ciné 2 a 3 fois par semaine suivant les periodes (et suivant les films a l'affiche xD). Même si, quand j'aurais un appart en ville je risque de reprendre avec le même rythme xD

Donc, depuis mes 18 ans, je me suis créé une certaine culture cinématographique. Je suis quelqu'un de curieux de base, et j'aime me faire mes propres avis. Je suis aussi bien capable d'aller voir un blockbuster qu'un film d'auteur, je ne me limite pas. Je lis les critiques des gens concernant un film, mais elles ne m'influencent pas. Exemple le plus récent en date : tout le monde descend Suicide Squad actuellement, mais je vais aller le voir pour me faire mon propre avis et je ne le juge pas avant.

J'ai une petite faiblesse pour les films Marvel, je l'avoue volontiers, même si depuis Avengers 1 et les Gardiens de la Galaxie je les trouve moins "marquants" (sauf Ant Man. Ant Man est vraiment excellent, regardez le). Après, ça reste de très bons films, de bons moments a passer. Bons, mais pas exceptionnels

Niveau réalisateurs, j'en aime beaucoup. Christopher Nolan, c'est également une faiblesse. Parmi ses films (j'enlève Following, c'etait ses débuts) il y en a aucun que j'aime pas et j'adore ses thêmes abordés, que ce soit dans dans Memento, Insomnia, Inception et Interstellar. Et sa trilogie Batman est PROBABLEMENT la meilleure interprétation du comic Batman DE TOUTE L'HISTOIRE (et non, vous ne me ferez pas changer d'avis. J'ai vu TOUT les Batman de l'histoire, même ceux de 1943 et 1949 que je considère comme des films même si c'est plus des feuilletons que des films.

Comme autres réalisateurs, j'adore Stanley Kubrick, et, par voie de conséquence, l'une des personnes qui a le plus influencé Kubrick dans sa manière de filmer, a savoir Max Ophüls (un réalisateur Franco-Allemand. Si vous connaissez pas, regardez "Le Plaisir" )

Pour en revenir a Kubrick, par exemple, un film comme Docteur Folamour est un chef d'oeuvre totalement typique de lui

Dans un style différent, je suis un gros fan des western spaghettis. J'ai grandi avec, par contre. Et qui dit western spaghettis, dit forcément ...Sergio Léone. Je suis obligé de le citer, lui, ainsi que mon compositeur favori, Enio Morricone. Et ça me fait une parfaite transition sur un autre sujet qui a déja été abordé ici. Un film, ce n'est pas qu'un scénario. Je vois 4 points qui peuvent rendre un film génial. Le 1er est effectivement le scénario, et j'ai déja abordé ce point en parlant de Nolan. Le 2eme point ...bah je viens de me créer la transition, il s'agit de la musique. Une magnifique musique peut me vendre un film, même mauvais. Le 3eme point est pour moi, la "science" de tournage du réal. Un film bien tourné, avec des plans géniaux, est agréable a regarder. Et le 4eme point, le plus évident me direz vous, est le jeu d'acteur. Plus un film répond a ces critères, plus il sera haut dans ma liste de films que j'apprécie.

Pour illustrer le 3eme point, je vais vous donner l'exemple d'un réalisateur que j'aime beaucoup. C'est un réalisateur japonais, qui se nomme Kiyoshi Kurosawa. Et NON, il n'a rien a voir avec Akira Kurosawa.

Ce réalisateur a mis longtemps a trouver la célébrité, mais maintenant il s'agit d'un des réals japonais qui s'exportent le mieux en dehors de son pays, et il me semble que c'est le seul a être régulièrement présent au Festival de Cannes, catégorie "Un autre regard". C'est également l'un des rares réal japonais a avoir ses films distribués en France, et ils ont même un certain succès.

A tel point que, son dernier film, "Vers l'autre rive" (sorti en octobre 2015) est très probablement mon film favori de 2015. Et l'exemple parfait de la "science du tournage" comme je disais. Ce film est génialement tourné. On alterne plan de génie sur plan de génie, le scénario est génial, la musique m'a vendu le film et les acteurs sont excellents.

Pour le 4eme point, c'est typiquement le point le plus facile a comprendre, mais aussi celui ou j'ai le plus d'exemple. Il y a 3 acteurs que j'adore vraiment beaucoup, je ne sais pas lequel choisir. Je vais donc parler des 3.

Le 1er, probablement mon acteur favori ever, est Jake Gylenhall. Je suis un fanboy assumé de lui, depuis Donnie Darko (que j'avais vu en 2001) qui est probablement mon film favori. Le Secret de Brokeback Mountain, Zodiac, Source Code, Prisoners, Night Call et La Rage au Ventre. Et en plus, il n'a que 36 ans et une carrière déja énorme, tout va pour le mieux.

Le 2eme acteur est un cas différent. Il était inconnu, et une serie de 3 films lui ont permis d'avoir une reconnaissance mondiale. En même temps que de me vendre l'acteur.

Cet acteur, c'est Viggo Mortensen, qui interpète Aragorn dans le Seigneur des Anneaux. Il faut que vous le sachiez, mais ...je suis un fan assumé de tout l'univers étendu de Tolkien. J'ai a peu près tout ses livres, j'admire le travail qu'il a réalisé. Créer un monde, une chronologie si remplie, et EN PLUS créer tout les langages comme il a pu le faire ...c'est un travail de titan. Et donc, l'adaptation cinématographique du SdA sont 3 excellents films. (par contre, le Hobbit ...gngngngngngn)

J'ai connu Mortensen grâce au SdA, comme tout le monde je pense. Je l'ai ensuite perdu de vue, et je l'ai revu en 2009 dans le film "La Route". Film que j'ai adoré, et dans lequel j'ai trouvé Mortensen génial. Je me suis donc intéressé de plus près a sa filmographie et ...je le respecte totalement. En effet, cet acteur joue beaucoup dans des films d'auteur indépendants, n'hésitant pas a donner de son temps et de ses disponibilités pour faire la promo de ses films. Il a par exemple refusé de tourner dans "Les Huit Salopards" de Tarantino, pour être présent pendant la promotion des films "Loin des Hommes" et "Jauja" dans lesquels il a tourné (et regardez les). Privilégier les films d'auteur aux gros blockbusters ...c'est vraiment mon état d'esprit, et pour ça que je l'admire

Le 3eme ne vous surprendra surement pas, vous risquez même de trouver ça cliché, mais ...j'adore Léonardo Dicaprio. Et pas a cause de Titanic qui est l'un de ses moins bons films. Que ce soit Roméo et Juliette, Aviator, Gangs of New York, le Loup de Wall Street, The Revenant ...ses films sont tous hyper profonds, il joue ses rôles a la perfection, et de base, j'adore le personnage. Il est engagé pour l'écologie, est une personne très intelligente et culturée, classe en toute permanence, et dans sa vie privée ne fait jamais de vagues contrairement a beaucoup de célébrités.

Bref xD. Sinon, mes gouts en matière de films sont tres vastes. Vous pouvez voir au dessus une partie de mes goûts, mais je n'ai pas parlé de tout.

J'aime bien regarder des films d'auteur, qui peuvent me faire réfléchir sur pas mal de trucs (genre en 2015, y a eu Tale of Tales qui est ...bizarre, vraiment, mais très intéressant). J'adore le cinéma français genre Louis de Funès, j'adore Alfred Hitchcock, le film "Vol au dessus d'un nid de coucous" est l'un des meilleurs films, j'aime beaucoup la comédie française debut 2000 (Asterix Mission Cléopatre, la Tour Montparnasse Infernale)

J'aime aussi beaucoup les films d'animation, et pas seulement Disney ou Ghibli. Mon Disney favori ever est Rox et Rouky, mais il est affreux de tristesse.

Mon Ghibli favori est Mimi wo sumaseba (si tu tends l'oreille) qui est vraiment sous estimé. PAR CONTRE, ne me parlez JAMAIS du Tombeau des Lucioles. Je l'ai vu une fois, je veux plus jamais le voir. Non.

En vrac, mes films d'animation favoris sont ...Spirit, l'étalon des Plaines, l'univers Dragons, les Kung Fu Panda, Summer Wars, Porco Rosso, Arietty, pour ne citer qu'eux.

Mais je me limite pas qu'a Disney et Ghibli. L'animation française est également tres bonne, on est considéré dans le monde entier comme faisant les meilleurs films d'animation. Si vous en doutez, regardez par exemple "Mune : le Gardien de la Lune", film purement français, et "Le Chant de la Mer", film co animé par plusieurs pays européens, dont la France.

Voila voila. Ca a été long, j'ai mis 1h30 a écrire ce pavé xD. Mais j'avais a dire, et suis ouvert au dialogue x)
Revenir en haut Aller en bas
DjRidoo
Petit chinois qui danse
avatar

Nombre de messages : 5358
Age : 20
Localisation : I am Mad scientist! It's so cool! Sonuvabitch!
Date d'inscription : 31/12/2011

Fiche Borsch Club
Points de vie:
14/25  (14/25)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent: 120

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Ven 2 Sep 2016 - 0:39

Je vais enfin poster avant d'aller me coucher, j'avais promis de poster sur ce topic, et il est temps pour moi d'honorer ma promesse, sauf que...

J'ai pas grand chose à dire, en fait. 'X-)
En fait, je pense avoir grandi et mûri avec le même cinéma que les personnes qui ont postés avant moi, si j'en crois leur goût. (oui, le singulier est mis ici volontairement)

Donc oui, j'aime beaucoup les films Ghibli moi aussi, mes préférés sont Princesse Mononoké et Le château dans le ciel, ceux que j'ai le moins aimé... Probablement Le vent se lève, que j'ai pas trouvé génial et Le tombeau des lucioles, trop triste et traumatisant (mais c'est quand même un très beau film). y en a un certain nombre. Par contre, Wolv, pour si tu tends l'oreille, il est bien, mais franchement, par rapport à Mononoké, Chihiro, Le Château Ambulant ou le Château dans le ciel... Enfin, les goûts et les couleurs, hein...

En réals que j'aime vraiment, Christopher Nolan, qui a réalisé The Dark Knight, qui est pour moi, LA référence en film d'action tout simplement, Tarantino, qui s'impose comme une évidence, Wes Anderson, qui a un univers que je dirais en même temps de très personnel mais qui peut plaire à énormément de gens, Sergio Leone, évidemment aussi...

Un truc dont j'ai pas encore entendu parler sur ce topic, les rom coms britanniques qui sont des petits trésors. Alors, histoire de bien perdre toute ma crédibilité, Le journal de Bridget Jones est mon film préféré, j'adore également Love Actually et Good Morning England, et à un niveau moindre les autres films de la même veine (Il était temps, qui était le film préféré de Carona, si je ne m'abuse, ou Quatre mariages et un enterrement). Y a également d'autres comédies romantiques que j'aime beaucoup, par exemple Lost in translation qui est vraiment vraiment bien.

En ciné français, les classiques d'hier et d'aujourd'hui, les films avec De Funès, ceux du Splendid ou encore les OSS 117 (ceux d'Hazanavicius, pas de Hunnebelle x-)) et les films d'Eric Toledano et Olivier Nakache plus récemment. Et Huit femmes, également.

J'ai parfois quelques problèmes avec le cinéma des années 70 (je me suis endormi devant le Parrain 2, par exemple :D), mais certains films, entre autres Phantom of the Paradise et Il était une fois dans l'ouest (ok, je triche, il est sorti à la fin des années 60) m'ont réconcilié avec le cinéma de cette époque.

Sinon, j'aime beaucoup le cinéma des années 90, Tarantino, PT Anderson ou Frank Darabont, entre autres, et Forrest Gump, également, qui est sans doute le film qui est passé le plus proche de me faire couler une larme... Pour les années 80, j'aime beaucoup John Hughes (La folle Journée de Ferris Bueller et Breakfast Club), j'ai pas trop de problème avec Indy, Luke et consorts, même si je dois admettre avoir quelques failles de ce côté-là.

Autrement, pour me faire clairement mousser, je peux prévoir la qualité d'un film à sa bande-annonce ou même à son affiche. Voir quels acteurs s'investissent dedans, si la production ne part pas trop sur des gros lieux communs (Suicide Squad, par exemple, c'était rôdé rapidement qu'il allait se faire déchiqueter à sa sortie... M'enfin, je l'ai pas vu...). Je pense qu'au bout d'un certain moment, c'est le cas de beaucoup de gens.

Alors voilà, je ne me considère pas ouvert d'esprit, je pense que mes goûts, ça reste de la grosse cavalerie, se divisant entre quatre-cinq pays d'origine (France, Japon, Angleterre, Italie, Etats-Unis), et que je suis finalement peu affûté sur le reste (le cinéma Hongkongais? Iranien? Israélien? Indien? Africain? Roumain?). Bref, je sais sur quoi travailler...

Wolv, trois remarques:

Citation :
Privilégier les films d'auteur aux gros blockbusters ...c'est vraiment mon état d'esprit, et pour ça que je l'admire
Alors j'en ai déjà débattu avec Lonel, je suis pas fan de cette idée de dire que film d'auteur>Blockbuster... (enfin oui, c'est pas ce que tu dis. Mais ça m'agace quand même. Cherche pas.) En revanche, quand je lis ton pavé, tu m'as l'air quand même de plus pencher du côté Blockbuster (DiCaprio, Tarantino, Leone, c'est quand même pas du zéro budget...) que film d'auteur...

Et DiCaprio, une vie privée sans vague, c'est vite dit:
y a toute une période post-Titanic où ça a été la foire, et lui, contrairement à beaucoup de ses confrères (Clooney, Damon, Pitt), il n'a jamais été maqué longtemps (je pourrais pas te faire la liste de ses go, mais ça commence à être lourd XD). Après, j'ai petit grief contre DiCaprio, parce que je me dis qu'il doit pas être si terrible pour avoir enchaîné tous ces rôles cadeaux en ayant mis tant de temps à avoir l'oscar (et encore que je trouve Tom Hardy meilleur acteur dans The Revenants)

Pour ma part, en acteur, j'aime beaucoup Joaquin Phoenix, Idriss Elba (même si pour lui, c'est plus les séries), Paul Dano, Kristoph Waltz ou encore Michael Fassbender. Bref, que des acteurs qui jouent des mecs adorables, et je vous promets que c'est pas voulu. :D

Enfin:

Citation :
J'ai une petite faiblesse pour les films Marvel, je l'avoue volontiers, même si depuis Avengers 1 et les Gardiens de la Galaxie je les trouve moins "marquants" (sauf Ant Man. Ant Man est vraiment excellent, regardez le). Après, ça reste de très bons films, de bons moments a passer. Bons, mais pas exceptionnels
Alors je dois bien l'admettre, ils ont réellement créé quelque chose ces derniers temps. Après, j'en reste qu'à moitié fan, entre autres à cause des deux Thor qui ont au moins le mérite d'être tous les deux aussi moisis l'un que l'autre, c'est constant dans la nullité, mais par exemple j'aime beaucoup le premier Avengers et les Gardiens de la galaxie, que je trouve très drôle, et à dire vrai, je préfère ce côté délirant où on ne cherche pas à avoir LE méchant qui crée littéralement l'enfer sur terre, mais simplement à faire passer un super moment aux spectateurs avec de l'action et de l'humour...

Allez, voilà, j'en ai fini, j'ai pas relu les posts au-dessus, mais j'y répondrais après le post de DORIAN.

_________________


Cowboy Bebop:
 



fan club:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lonel
Cycling anyone
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 19
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 26/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
20/31  (20/31)
Énergie Astrale:
2/1  (2/1)
Argent: 1120 picarats

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Ven 2 Sep 2016 - 1:29

Ben, tu sais, quand on y réfléchit, les blockbusters ont vraiment trop d'attention. Tu prends n'importe quel réseau, site, chaine youtube et ce sont eux qui ont toujours la vedette. Et c'est un peu absurde, quand on sait que les blockbusters sont forcément limités au niveau de la créativité simplement parce qu'il y a trop de monde. C'est comme un président qui a trop de contre-pouvoir, on ne peut plus rien tenter. Je dis pas que ça donne des films mauvais, juste pas incroyables, ça donne juste des films corrects, mais sans plus. Très souvent, le pas qu'ils pourraient franchir pour atteindre une qualité exceptionnelle ne sera pas franchis. En plus, ils sont obligés d'en sortir plusieurs en une seule année, alors très souvent, ils n'ont pas le temps qui serait nécessaire à faire un travail impeccable. Pour moi, je trouve juste que faire un film, c'est une expérience qui consiste à explorer une idée, une situation, un concept et aller le plus loin qu'on est capable, par tout les moyens possible. Incluant faire des choses soi-même parce quand on a la passion, on ne devrait pas se limiter à ce pourquoi on est payé. Ça n'en tiens qu'à moi, mais je pense qu'il faut toujours appliquer le plus de temps et d'énergie qu'on est capable de donner, même sur l'histoire la plus tranche de vie qui soit. L'important, c'est qu'après, on se dise qu'on a vraiment atteint son maximum, qu'on a réussi à surpasser nos attentes, qu'on est allé plus loin que ce que les gens demandent.

_________________


Fanclub de godot:
 

déconnages divers:
 
Revenir en haut Aller en bas
Soyokaze
Communiste sensuelle
avatar

Nombre de messages : 7765
Age : 22
Localisation : Costa del Sol
Date d'inscription : 02/07/2012

Fiche Borsch Club
Points de vie:
0/0  (0/0)
Énergie Astrale:
0/0  (0/0)
Argent:

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Ven 2 Sep 2016 - 1:41

DjRidoo a écrit:

Wolv, trois remarques:

Citation :
Privilégier les films d'auteur aux gros blockbusters ...c'est vraiment mon état d'esprit, et pour ça que je l'admire
Alors j'en ai déjà débattu avec Lonel, je suis pas fan de cette idée de dire que film d'auteur>Blockbuster...

Tiens je vais juste citer ça, et donner mon avis là-dessus.

Perso, je pourrais pas dire privilégier film d'auteur par rapport aux blockbusters parce que pour moi ça n'a pas vraiment de sens en fait...

Je veux dire, un cinéma d'auteur peut être aussi merdique qu'un blockbuster et inversement.
Le problème du blockbuster c'est qu'aujourd'hui c'est la recette phare: Marvel/DC, même recette, piochée dans le cinéma de Spielberg et Lucas (et là je clame haut et fort: Spielberg a beau faire du "blockbuster", c'est un putain de réa').

Je vais plus priviligier un cinéma qui va me secouer et me remettre en question. Et le cinéma d'auteur ne le fait pas forcément.

Par exemple, j'ai été une grande fan de Burton et Tarantino a une époque. Si le cinéma de Tarantino est un hommage grandiloquent à nombre de genre, si Blow Out est un de ses films fétiches, tout comme le cinéma de Leone et toute la vague italienne de 60, peut-on considérer le cinéma Tarantino comme génial dans son entier ? Honnêtement, je trouve que ces derniers films sont pas aussi jouissifs que ses premiers (génération c'était mieux avant). Django et 8ful 8 étaient sympa, mais finalement bah... pour le dernier, c'est du réchauffé de Reservoir Dogs, pour l'avant-dernier... honnêtement je sais pas trop quoi dire. Belle bande-son mais apporte-t-il quelque chose de nouveau au cinéma Tarantino ? Ca s'essouffle quand même un peu. Il y manque vraiment quelque chose à mes yeux. J'essayerais à l'avenir de plus développer.

Par contre Burton. Cinéma d'auteur si j'en suis la définition, depuis Edward, Sleepy Hollow et j'irais même jusqu'à dire Big Fish, le cinéma de Burton est en total roue libre. Il n'y a plus rien à raconter, plus ce sentiment d'incroyable transcendance alors que Kim danse sous les flocons dans Edward aux mains d'Argent.

Je pense qu'on est dans un cinéma de lassitude, ou tout fini par se répéter.

J'aimerais ajouter que pour les films de Batman, pour moi le Batman de Burton > Nolan :meele:



Citation :


Enfin:

Citation :
J'ai une petite faiblesse pour les films Marvel, je l'avoue volontiers, même si depuis Avengers 1 et les Gardiens de la Galaxie je les trouve moins "marquants" (sauf Ant Man. Ant Man est vraiment excellent, regardez le). Après, ça reste de très bons films, de bons moments a passer. Bons, mais pas exceptionnels

Alors je dois bien l'admettre, ils ont réellement créé quelque chose ces derniers temps. Après, j'en reste qu'à moitié fan, entre autres à cause des deux Thor qui ont au moins le mérite d'être tous les deux aussi moisis l'un que l'autre, c'est constant dans la nullité, mais par exemple j'aime beaucoup le premier Avengers et les Gardiens de la galaxie, que je trouve très drôle, et à dire vrai, je préfère ce côté délirant où on ne cherche pas à avoir LE méchant qui crée littéralement l'enfer sur terre, mais simplement à faire passer un super moment aux spectateurs avec de l'action et de l'humour...

Pour moi Ant-man, Guardians et Civil War étaient les meilleurs Marvel qu'ils aient fait.
Ah et j'ai vu la bande-annonce de Dr Strange. Plein d'acteurs que j'aime, pourtant j'irais clairement pas le voir. La bande-annonce j'ai l'impression de revoir Inception... et puis c'est tellement full drama. Marvel nous a sorti 1000 fois la "naissance du héros qui découvre ses pouvoirs ohlala so epic", j'en ai clairement ma claque. Fuck u Marvel, fuck u dc. I'm out. (si on compte par Star Wars 8. Mais j'ai plus du tout la hype pour Rogue machintruc. Triste)


+1000 pour Hardy de The Revenants. Bien meilleur que DiCaprio pour le coup, beaucoup plus touchée par le jeu et le personnage de Hardy. Also, DiCaprio est un excellent acteur dans les Scorseses, il aurait mérité pour d'autres trucs, pas nécessairement pour ce rôle-ci.
(Et DiCaprio pour les news vient de se faire choper pour une fraude fiscale en lien avec une de ses assos' je crois) A part ça j'aime bien DiCaprio.


Ah et pour finir: Lonel et tout le monde: go voir "La Tortue Rouge" film d'animation produit par Gibhli (coproduit), belle animation, histoire simple mais très bien, presque une référence à Circée et Ulysse. Beaucoup aimée (mais je crois que t'en avais parlé Lonel, je crois...)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://adeirislaloutre.tumblr.com/
Lonel
Cycling anyone
avatar

Nombre de messages : 872
Age : 19
Localisation : Perdu
Date d'inscription : 26/06/2013

Fiche Borsch Club
Points de vie:
20/31  (20/31)
Énergie Astrale:
2/1  (2/1)
Argent: 1120 picarats

MessageSujet: Re: Une petite histoire du Cinéma   Ven 2 Sep 2016 - 1:54

Bah je sais pas pour wolv', mais moi je parlaiss surtout de prédispositions. En général, le résultat est meilleur lorsque le studio ET l'auteur ne s'imposent pas trop de contraintes. J’inclus l'auteur parce que oui, on sous-estime aussi le fait que si le créateur lui-même est incapable d'être imaginative et de sortir des entiers battus, bah oui, forcément ça sera pas terrible. Pour faire de l'art, ça prend majoritairement de la passion mais c'est éventuellement et potentiellement utile d'avoir un minimum de compétence aussi, on sait jamais x)

(ceci dit, j'aimerais VRAIMENT voir la tortue rouge, mais je ne sais même pas si on aura une diffusion sur grand écran ici ou même un dvd.)

_________________


Fanclub de godot:
 

déconnages divers:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Une petite histoire du Cinéma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Petite Histoire du dauphiné tome 1-Recherche
» Petite histoire d"angoisse et de masques
» [Inquisition-Fluff] une petite histoire pour passer le temps.
» Une petite histoire
» Petite histoire intitulé; "Une petite leçon à soi-même"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum Phoenix Wright :: Studio Joseph :: Repaire de Mask DeMasque-
Sauter vers: